Des seuils en bois pour limiter l’érosion

travaux erosion ecoulement eaux luzinet isere
Utilisation de seuils en bois

Les entreprises Cholton et Dynamique environnement ont réalisé des travaux de reprise des érosions et de gestion des eaux pluviales à Luzinay, en Isère. Ce sont des seuils en bois à double parois qui ont été mis en place.

travaux ecoulement eaux de pluie isere

Suite à de fortes pluies, l’entreprise Cholton a fait la reprise de l’érosion. Pas moins de 300 m3 de déblais remblais ont été déplacés. Elle a ensuite mis en œuvre un radier d’enrochements sur 50 ML. Ces travaux ont été réalisés à l’aide de deux pelles hydrauliques de 25 et 30 tonnes.

seuils bois travaux erosion ecoulement eaux de pluie luzinay

De son côté, Dynamique Environnement a mis en place un géotextile coco H2M5 sur 700 m2 et réalisé quatre seuils en bois de 13 m3 chacun à l’aide de sa pelle araignée de 7,5 t. L’utilisation de seuils bois est principalement reconnue dans le traitement des torrents de montagne pour son efficacité, son adaptabilité et ses qualités d’intégration paysagère. Ils permettent principalement de fixer le fond de lit et d’éviter ainsi tout nouveau creusement ou érosion du cours d’eau.
Anciennement appelés « Chauffiaz », les seuils en bois conservent les mêmes avantages que les murs bois de soutènement. Les seuils en structure bois sont des ouvrages filtrants dont les caractéristiques géotechniques permettent une très bonne stabilité.
Pour parfaire le chantier Dynamique environnement a réalisé des travaux de plantation et de végétalisation du talus sur 700 m2 ainsi qu’un engazonnement hydraulique de 1 000 m2.

Article précédentMontagnier TP, heureux propriétaire de deux pelles Liebherr
Article suivantUn godet cribleur Remu XO 2150 pour le remblayage d’une tranchée
Louis
J’aime le bruit d’un moteur et l’odeur de l’huile chaude. J’adore l’expérience inédite de monter dans une cabine, de découvrir une machine. Je préfère 100 fois chausser des bottes et aller dans la boue qu’arpenter de luxueux bureaux. Je vis chaque nouvelle rencontre comme un moment privilégié, presque magique. Et j’ai pu conjuguer tout ça dans mon métier en créant les éditions Nakori, pour développer des magazines spécialisés : TP&A et TRANSMAT. Désormais, je prends chaque nouveau magazine à faire comme un réel challenge pour faire vivre aux lecteurs une expérience atypique, voire inoubliable. Et j’ai surtout trouvé un prétexte extraordinaire pour m’éclater au quotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-sept + dix =