Devenir pros en recyclage

110
blank
de gauche à droite, Yves Salmon Pdg de SNTP Salmon, Dylan Salmon, Revamat’s, Stéphane Lelong, conducteur de travaux, Alexandre Genelot SOMTP Environnement

Revamat’s n’a pas fait les choses à moitié pour se lancer dans le recyclage. La jeune entreprise mayennaise menée par Dylan Salmon s’est équipée de deux Keestrack, un concasseur à mâchoires B4 suivi d’un scalpeur K4. Du matériel de pros, mais assez polyvalent pour s’en bien sortir dans le développement d’une activité recyclage mais aussi de location.

Bien accompagnée par les équipes de SOMTP Environnement sur cet investissement conséquent, Revamat’s s’est fixée comme objectif de traiter ses propres déchets de démolition ou déblais de chantier. Et en parallèle, proposer à la location une solution complète de concassage criblage, encore assez rare à dénicher en Mayenne ou en Sarthe.

Alexandre Genelot, responsable de la division Environnement chez SOMTP, un ancien du monde de l’extraction pour avoir géré jusqu’à 3 carrières, a dirigé l’entreprise sur un matériel de production intermédiaire, offrant un maximum de flexibilité et de polyvalence, avec aussi une facilité de transport.


« Ni trop gros, ni trop petits, ces deux unités de milieu de gamme de chez Keestrack répondent bien aux objectifs d’une entreprise qui se lance dans cette nouvelle activité ». Car comme tout nouveau métier, le concassage comme le recyclage nécessitent de la formation, de la préparation, du savoir-faire et une bonne capacité d’adaptation, en fonction de la nature des matériaux et des risques potentiels : bourrage de la chambre de concassage, casse de pièces, usure prématurée, difficulté à gérer une production régulière.

Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous au magazine TP Aménagements sur tp-amenagements.fr/magazines/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

2 × 4 =