Éboulement : comment traiter l’urgence technique ?

189
NGE Fondations RN116 Buesa
Pelle araignée et grosses pelles à l'action sur la remise en état de la RN116 dans les Pyrénées Orientales.

Pour faire face à un grand glissement de terrain de 500 000 m3 coupant la RN116 dans les Pyrénées Orientales, NGE Fondations et Buesa ont redoublé d’inventivité technique pour conforter ce passage et remettre en circulation au plus vite.

blank

Il existe des profils d’entreprises faites pour répondre aux risques naturels en tout genre. NGE Fondations en fait partie. Avec une forte expertise dans l’amélioration des sols, soutènements et sécurisations de parois, l’entreprise a traité ce désordre géotechnique avec son concept de paroi clouée AD/OC. Mise en œuvre en aval de la route éboulée, ce soutènement reprend de plus gros efforts de traction par le biais de forages et scellement de barres métalliques. Sur ce chantier, elles étaient en diamètre 32 mm et forées entre 7 à 12 de profondeur.

En extérieur, cette paroi se compose d’écailles en béton préfabriqué. Au nombre de 106 sur ce chantier, elles se substituent en lieu et place du béton projeté traditionnel. Ce qui est en période hivernale, à 1 600 m d’altitude, une garantie pour la continuité des travaux et le maintien des délais. Le mur fait 6 m de hauteur sur 70 m de longueur. Il comprend 4 paliers avec des décrochages de 50 cm à chaque lit de forage. En amont de la route, le confortement consiste à réaliser plusieurs terrassements pour installer un réseau de drainage. A la fois surfacique avec des gros drains ouverts et par la pose de caniveaux en pied de talus

blank

Mobilisation générale

Au caractère d’urgence, NGE Fondations, Guintoli et Buesa TP ont très rapidement mobilisé des moyens matériels conséquents et spécifiques. Ce ne sont pas les 15 000 m3 de matériaux qui ont été l’enjeu principal du chantier. Mais bien la méthodologie d’intervention et la sécurisation des travaux.

Plusieurs grosses pelles hydrauliques sont présentes sur ce chantier. Dont un modèle de 50 t équipé d’un bras long de 15 m, une Liebherr R944 complétée d’une autre Liebherr R924 équipée cette fois en glissière de forage. Mais l’engin emblématique d’un tel chantier de confortement est cette pelle araignée Kaiser de 14 t de NGE Fondations. Elle est intervenue dès les premiers jours pour terrasser les zones inaccessibles puis est passée aux forages en négatif de la paroi AD/OC. Jusqu’à trois postes de forage sont intervenus en simultanée.


Dans le planning de travaux, la première urgence était la remise en circulation par alternance sur une voie de la RN116. Sa réouverture complète est prévue avant l’été, en comprenant un élargissement de chaussée. “ Nous sommes toujours prêts à répondre à ce type d’intervention technique d’urgence. L’enjeu est de bien maîtriser le planning des travaux. Car les études et les plans d’exécution se font à l’avancement, avec une gestion au jour le jour”, explique Adrien Conte, responsable d’exploitation sur ce chantier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

14 − sept =