LGV HS2 : les travaux peuvent commencer

90
LGV HS2 : les travaux peuvent commencer

Alors que de nombreux chantiers sont à l’arrêt en raison du Covid-19, la joint-venture Eiffage Kier a reçu l’autorisation de démarrage des travaux de la LVG HS2 au Royaume-Uni. Les équipes peuvent donc entamer les études d’exécution et la construction d’une section de 80 km pour la première phase de cette ligne à grande vitesse.

Le montant total du contrat, qui inclut la phase de conception initiale est d’environ 2,6 milliards d’euros. Le projet comprend la réalisation deux lots. Sur ce tronçon les équipes devront réaliser: 15 viaducs, 5 kilomètres de tranchées couvertes, 22 kilomètres de rétablissement routiers, 67 ouvrages de franchissement et pas moins de 30 millions de mètres cubes d’excavation. Les travaux doivent commencer cette année.

La publication de l’autorisation de démarrage des travaux pour HS2 est une très bonne nouvelle, surtout en cette période difficile pour le pays

Stephen Fox, directeur général de BAM Nuttall

L’avant-projet détaillé et les reconnaissances géotechniques ont d’ores et déjà été réalisés. Ainsi, un site expérimental dédié aux études de sol a été mis en place. Et une plateforme numérique a été développée. Elle permettra de consolider toutes les données relatives aux terrassements et pour mesurer l’avancement en temps réel des travaux. Par ailleurs, pas moins de 300 personnes ont été formées aux métiers de la construction et du génie civil dans le centre de formation de la joint-venture. De plus, les entreprises BAM Nuttall et Ferrovial Agroman ont intégrées cette joint-venture afin d’accroitre les capacités et les travailleurs qualifiés. En effet, Ferrovial Agroman dispose de 60 ans d’expérience dans le milieu ferroviaire, dont 30 sur des projets de LGV à travers le monde.

blank

« Eiffage et ses partenaires se félicitent de l’annonce faite par le gouvernement britannique concernant la nouvelle ligne à grande vitesse HS2. Nous sommes très fiers de contribuer à ce projet qui est devenu possible grâce à l’approche collaborative mise en place par HS2 Ltd depuis 2017. Quelles que soient les difficultés auxquelles les pays sont actuellement confrontés, nous saurons surmonter cette crise et mener à bien ce projet ambitieux. » conclut Benoît de Ruffray, PDG d’Eiffage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

2 × 2 =