MTS fait le max en location spéciale

104
MTS Maxiloc trancheuse Risa fibre optique
Avec sa couleur orange, on ne peut pas rater la trancheuse MTS. “ Le point marquant dans l’expertise du fabricant française Risa est le choix de ses composants, avec un moteur Cummins Etape 5 fournissant assez de puissance, une hydraulique également bien dimensionnée, ce qui au final donne une machine de conception aboutie”, détaille Cédric Vachet.

MTS, l’entité sœur du loueur lyonnais Maxiloc continue d’étoffer son offre sous l’œil avisé et expert de Cédric Vachet, un ex de la Drill Team de Foraloc. Son dernier investissement dans la pose mécanisée de réseaux est une trancheuse Risa RT200 VS, disponible à la location avec ou sans opérateurs. Une prestation unique en son genre.

blank

Notre valeur ajouté, c’est une solution de location tout compris, pour des travaux spéciaux et réalisés par des spécialistes. On propose un savoir-faire unique avec un personnel qualifié. Ceci pour un besoin ponctuel sur une durée déterminée, ce qui est d’ailleurs le propre du métier de loueur. Et nous sommes d’ailleurs le premier client du parc Maxiloc. Notamment en porteurs standards sur lesquels nous adaptons nos différents équipements spéciaux ”, explique Cédric Vachet. Il a avec l’appui de Florent Putoud pu développer cette spécialisation dans l’approche des travaux avec la marque MTS.

On y retrouve un robot de démolition, un Brokk. Mais aussi des glissières de forage. Et tous les outils plus traditionnels type BRH, fraises hydrauliques, cisailles de démolition…  La dernière machine à voir le jour dans le parc MTS est une trancheuse Risa RT200 VS. Elle vient en complément d’un autre modèle plus ancien, mais qui a aidé à préfigurer ce que sera l’activité de la pose mécanisée et surtout qui a permis à former un pilote.

  • blank
  • blank

Car le nerf de la guerre est bien là, la qualification des hommes pour des métiers à part. En l’occurrence chez MTS, c’est William qui a pris ce dossier à bras le corps. Au début de son intégration, il est chef de parc, puis s’intéresse au robot de démolition et passe ensuite à plus gros, la trancheuse. Pour le former rien de mieux que des pros, Joël Saux de Sobecamat du groupe Firalp et de l’entreprise Bertet

Le pourquoi du comment

La seule option choisie sur cette nouvelle trancheuse compacte est l’extra déport. C’est-à-dire permettant à l’outil de tranchage de pouvoir sortir de 15 cm supplémentaire de l’axe de la chenille droite. “ C’est ce qui fait toute la différence en cas d’accotements routiers très gras. Là où il n’est pas conseillé de mettre une chenille dedans au risque de pas garantir le profil de la tranchée en cours d’ouverture. L’extra déport sur cette trancheuse permet de préserver toute l’adhérence du chenillard sur le dur. Et de garantir une puissance pure sur l’avancement”, remarque Cédric Vachet qui connaît bien et depuis longtemps les risques éventuels qui peuvent ralentir l’exploitation sur ce type de travaux mécanisés.

“ Comme toujours, les chantiers restent une histoire d’hommes. Et notre force c’est bien la compétence humaine. Derrière chaque machine il y a un pro et ça fait toute la différence en location. L’equipe MTS comporte 5 opérateurs. Avec la possibilité de prendre jusqu’à 10 chantiers s’il le faut. Tout en garantissant une prestation technique de même niveau”, souligne-t-il .

Cédric vachet, MTS by Maxiloc

Le booster fibre

La location suit les tendances du marché et vis-et-versa. En ce moment, l’actualité, c‘est la France Numérique, avec l’objectif d’atteindre en 2022 un territoire connecté. Surfant sur cette vague, MTS a opté pour la machine qui s’adapte bien aux spécificités de pose de fourreaux pour fibre optique.

La trancheuse RT 200 VS est un modèle bien placé en termes de prix et offre un poids contenu de 15 t, ce qui facilite ses transferts. Equipée d’une transmission hydrostatique, l’engin peut facilement réguler son avancement par d’un simple potentiomètre commandé depuis la radiocommande. Encore un avantage pour la qualité d’exécution du tranchage en fonction du type de matériaux rencontrés. Au seul bruit du moteur, l’opérateur pourra déterminer la meilleure cadence à tenir et ralentir le cas échéant l’avancement si le terrain change de nature.

Sinon, cette trancheuse est équipée d’origine d’un convoyeur de chargement des camions, qui permet une évacuation rapide des déblais.Dans les procédures classiques de pose de fourreaux télécoms, la micro tranchée est généralement remblayée au béton autocompactant. Sur cette trancheuse MTS opte une chaîne de 160 mm de large, suffisamment large pour accepter 3 PE au minimum et jusqu’à 9 PE à la demande. Le caisson de pose de la trancheuse est d’ailleurs dimensionné comme telle.

Enfin, la polyvalence de cette trancheuse a pesé dans le choix de la machine. Notamment, la possibilité de changer l’outil assez facilement en largeur pour attaquer d’autres types de chantier. Soit en réseaux électriques HTA avec des profondeurs de tranchée jusqu’à 1 m en déblai remblai.

blank
La trancheuse est pilotable par une radiocommande, pour une meilleure visibilité du chauffeur sur l’ensemble du chantier et surtout sur la zone de tranchage. Le pilote peut ralentir ou accélérer l’avancement si le terrain change de nature.

« Nous ouvrons en 160 mm de large pour une profondeur comprise entre 0,4 et 1,2m. Grâce au caisson de pose, nous pouvons installer de 1 à 9 PE. A partir de 7 PE, il est préférable d’utiliser du PE de 32 mm en lieu et place du PE de 40 mm ».

Cédric Vachet, MTS by Maxiloc

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 × deux =