Un nouveau chantier ferroviaire pour Spie Batignolles

161
chantier ferroviaire Spie Batignolles

Depuis fin avril, les équipes de Spie batignolles valérian œuvrent sur un chantier ferroviaire reliant Mitry-Mory à l’aéroport de Roissy. Il s’agit de réaliser une infrastructure ferroviaire neuve sur 6,1 km. Au programme : terrassement, assainissement, ouvrages d’art, pose de deux voies ferrées, installation de caténaires et signalisation. Ce chantier très complet, pour un montant de plus de 50 millions d’euros, sera achevé en décembre 2023.

C’est donc le Groupement mené par Spie Batignolles valérian et des entreprises Spie batignolles génie civil, Demathieu Bard, Colas Rail, Egis Rail, ASP et Fer Expert qui réalisent les travaux. Et, il s’agit là du 10e chantier confié par la SNCF Réseau à Spie Batignolles IDF depuis la création de l’activité ferroviaire il y a 3 ans. Une marque de confiance dans le professionnalisme de l’entreprise.

Un chantier en deux parties

Deux zones constituent le chantier. La zone G, qui représente 4,4 km et la zone H, longue de 1,7 km, qui permettra de raccorder la zone G à la gare du terminal 2 de Charles-de-Gaulle. Les deux nouvelles voies de la zone G seront entièrement aériennes. Ainsi, leur passage conduira à la création de 3 ponts rails et d’un pont route. Des éléments clés de ce chantier qui nécessitent une organisation minutieuse compte tenu des délais à tenir.

Les équipes vont entreprendre prochainement les travaux de construction du pont rail. Celui-ci doit être achevés avant la mi-novembre. Et, pour le pont-route, c’est une organisation quasi militaire qui se prépare. En effet, l’ouvrage préfabriqué sera installé en 11 jours seulement. Une nécessité car il implique la fermeture totale de la route entre le 3 et le 14 août. Les équipes devront terrasser 15 000 m3 de terres et remblayer un volume équivalent avant de pouvoir intervenir sur la réfection de la chaussée.

Sur le tronçon qui constitue la zone H, de nombreux raccordements sont nécessaires. En effet, il existe sur place plusieurs croisement de routes, des lignes ferroviaires, des gares. Les équipes devront donc réaliser des aménagements autour des infrastructures existantes.

sur ce chantier 230 000 m3 de remblai seront nécessaires dont 170 000 proviendront de la valorisation de sites extérieurs.

Depuis le mois d’avril, les équipes sont à pied d’oeuvre pour mener à bien ce chantier.

La valorisation des matériaux

Le volet environnemental est important aujourd’hui dans les chantiers. Aussi, Spie batignolles valérian a prévu de valoriser des déchets de chantiers avoisinants sur ce chantier, notamment en provenance des opérations du Grand Paris. Sur ce chantier, il y aura 100 000 m3 de déblai et 230 000 m3 de remblai dont 170 000 provenant de la valorisation de sites extérieurs.

©Photos : benoitgernez@danslechamp.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quatorze − cinq =