Attention aux stocks grossissants chez les distributeurs

999

Comme la météo actuelle, le coup de froid « économique » touche directement les vendeurs et loueurs de matériels BTP.

Pas de miracles, les entreprises de DLR (distribution location réparation) souffre de la morosité ambiante. Leur chiffre d’affaires est, en glissement trimestriel, à la baisse, de -25,4 % pour des loueurs à -5,3 % pour distributeurs. Rien d’étonnant si on compare ces résultats avec 2022, exercice record en ventes de machines. Seul point positif le recul de l’inflation, des constructeurs prêts à baisser leur prix du neuf et faire des promos sur les taux d’intérêt en financement.

Si on regarde de plus près le 3ème trimestre, la situation reste toujours aussi compliqué pour les ventes de neuf et d’occasion. Alors que la baisse d’inflation aurait pu inciter le marché à se tourner vers le neuf et se détourner de l’occasion, au troisième trimestre, toutes les activités de la distribution connaissent un ralentissement. En premier l’occasion (-35%), suivi des pièces de rechange (-31%) et le neuf (-26%).

Le dig tour 2024

Les difficultés d’accès au financement continuent de freiner les investissements et le climat des affaires reste incertain avec l’arrivée de l’hiver. Les entreprises répondantes s’inquiètent des faibles niveaux de leurs carnets de commandes pour le début de 2024.

Les prévisions des entreprises de DLR pour le T4 2023 ne sont pas franchement réjouissantes. Seules les entreprises de la location restent optimistes sur leurs embauches et leur activité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

2 × 2 =