Bergerat Monnoyeur s’emploie à réemployer

306
Le Programme de Reconditionnement certifié Cat permet de réduire l‘empreinte carbone en donnant une seconde vie à la machine : jusqu’à 90 % du poids des pièces est réexploité ; la machine est alors reconstruite à neuf en s’appuyant sur le savoir-faire des équipes Bergerat Monnoyeur en France.

Reconstruction, reconditionnement, réutilisation, Bergerat Monnoyeur met les bouchées doubles pour être un modèle à suivre dans le réseau Caterpillar. Il est déjà en tête de liste avec 363 échanges standards de moteurs, boîtes de vitesses et autres convertisseurs (France et Belgique compris), et 4ème avec 62 machines refaites à neuf ou presque. Démonstration de son savoir-faire sur le rebuilt d’un D6N (polonais) de plus de 10 000 h, repartant avec une nouvelle plaque constructeur pour une 2ème vie. 

Le Dig Tour 2024

Quand on pénètre dans les ateliers de Moissy Cramayel en région parisienne, on découvre un univers complet dédié à la préparation de machines neuves, à l’entretien et aux réparations. Mais aussi à la remise en état des occasions et aux reconstructions de machines. C’est le cas de ce D6N, de plus de 10 000 h complément désossé, moteur, chaîne cinématique (boîte de vitesses, convertisseur et pignonnerie), train de chaînes sur barbotins, et lames. Les joints et roulements sont de base automatiquement remplacés. Dans moins de deux mois, il sortira avec une nouvelle plaque constructeur attestant de sa nouvelle vie.

Ce modèle désormais commercialisé en D5 NextGen se verra doté de plusieurs options : guidage 3D Sitech, chaînes à maillons connectés, graissage centralisé Grako by Chronoflex. Pour finir par l’adaptation d’une télématique pour le suivi et la maintenance avec l’application. Caterpillar impose différentes étapes dans le process de reconstruction. Cela va des inspections visuelles, lumière bleue, produit mousse pour déceler des microfissures aux remplacements de composants et pièces défectueuses. Pour finir une certification par check list des pièces d’origine utilisés.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

Sur la partie train de roulement, les nouvelles chaînes sont de type HD XL pour usage sévère, avec 46 maillons connectés, déterminant le taux d’usure à 40, 60 et 100 %. Egalement remplacés, les 4 roues folles, les 2 barbotins à 10 secteurs dentés, les 2 galets supérieurs et 8 inférieurs. La configuration est de type Marais en patins de 840 mm (spec France pour le transport), lame VPAT pliante, châssis rallongé pour applications talutage finition. 

En fonction des équipements, le différentiel de prix entre le neuf et le refait est de 30 % avec l’avantage du délai plus court qu’en usine et une garantie de 60 mois.   

Un moteur et ça repart

On passe à Brie Comte Robert, le temple du reconditionnement des moteurs Caterpillar, transmissions, convertisseurs, pompes, vérins… il existe en France deux ateliers de ce type, celui ci de 5 000 m2 et Toulouse de 575 m2, plus dédié au “sauvetage des pièces”, c’est à dire où l’on va usiner pour redonner une deuxième vie, comme à un carter (10000€ neuf) ou carrément une couronne de pelle de 75 t (20000€ neuve). 

Au démontage, nettoyage, en cours de remontage, stockés ici ou dans les 38 ateliers BM, il y a toujours plus d’une centaine d’unités. En 2022, le CRC de Bergerat Monnoyeur a traité 700 organes et “sauvé” 250 pièces ainsi que 750 FAP nettoyés, opération assurée par un prestataire. 

“Ce n’est pas un hasard si nous sommes le n°1 mondial des échanges standards, moteurs, boîtes, convertisseurs avec près de 400 effectués en 2022. Cette organisation et la volonté de réemploi chez BM ne datent pas d’hier », explique avec Elric Terver, Responsable marketing après-vente de Bergerat Monnoyeur. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-neuf − 8 =