54 500 machines vendues en 2021

552
Seimat 2021
Le marché des matériels de chantier devrait continuer à progresser en 2022. Mais des incertitudes pèsent toujours sur le dynamisme du secteur quant aux disponibilités des matériels. Photo Lucien Fortunati

En augmentation de 11 % en volume, à 54 500 unités, le marché des engins de chantier retrouve des couleurs en 2021. En valeur, il représente 2,7 Mds€, soit une croissance de 12,5 %. Si les perspectives 2022 sont bonnes, subsistent encore des incertitudes sur les capacités des industriels à livrer.

ROTOTILT QC MAI

2021 aura été un exercice marqué par une forte reprise technique après les deux périodes de confinement de 2020. Le Seimat, le syndicat des importateurs de matériels reste aussi confiant pour la suite. Ne serait-ce déjà par le décalage des commandes de fin 2021 et une activité construction soutenue. Il table sur un marché à 57 000 unités, dont 25 000 pour les engins de terrassements, lourds et compacts.

En 2021, il sera vendu 2 800 pelles sur chenilles de plus de 12 t. Et quelques 900 pelles sur pneus de plus de 11 t. Si les modèles à chenilles reviennent sur des niveaux historiques hauts, les pneus ne franchissent pas la barre des 1 000 exemplaires. Comme en 2019, année de référence.

  • blank
  • Le Dig Tour 2022

Les compacts en forme

Du côté des compacts, tout va pour le mieux. La hausse est de 12 % pour les mini-pelles de 0 à 6 t à 12 220. Et de 8 % midi-pelles de 6 à 12 t à 1 902. Les facturations directes, principalement aux loueurs généralistes stagnent à 19 % des ventes totales (3186 sur 17 570 unités en 2021).

Là où ils représentaient en moyenne 25 % et plus encore avant 2019, les loueurs généralistes sont désormais à moins de 20 %. Cela s’expliquerait selon le Seimat par la fin de la période des avantages fiscaux du type suramortissement. 2022 devrait tout de même voir une certaine reprise des achats du côté des parcs de loueurs. En fonction bien évidemment des disponibilités des constructeurs.

Toujours dans les compacts, à noter un marché des chargeuses compactes, sur roues ou sur chenilles, en retrait de presque 20 % à 655 unités en 2021. Mais une bonne stabilité sur les chargeuses articulées dites compactes, à 1 667 unités.

Route et Manutention

Les métiers de la route et du compactage dépassent leur niveau de 2019 de 2 % (16 500 unités), avec une belle progression des pilonneuses et plaques de compactage à plus de 13 000 unités. La production et le transport du béton suivent la même tendance, notamment les toupis à béton (900 unités à + 30%).

Même si le marché reste soumis à la disponibilité des constructeurs de châssis. Olivier Saint-Paul rappelle aussi qu’il s’est vendu jusqu’à 1 300 camions toupis en 2018.

Dans la manutention, un marché en retrait de 20 % par rapport à 2019, télescopiques et nacelles marquent le secteur en volumes. Ils représentent respectivement 7 495 unités (dont 3 416 en industrie/construction) et 5 697 unités. Alors que les grues mobiles chutent à moins de 150 modèles et les pelles industrielles restent stables aux alentours des 300 unités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

un × cinq =