Des travaux publics bons pour la planète

211
travaux publics

Du 4 au 11 octobre se tenait la 2e édition de la semaine « Acteurs pour la Planète » organisée par la FNTP. L’occasion de faire le point sur les avancées des travaux publics en faveur de la transition écologique pendant cette dernière année.

Les activités de travaux publics représentent 3,5% des émissions de CO2 de la France. Parmi les principaux postes d’émissions : la fourniture de matières premières pour plus de 50%. Et, l’énergie utilisée pour les véhicules et engins de chantier représente 20%.

Le mix énergétique

Aussi, le secteur des travaux publics a défini une feuille de route de décarbonation visant à mixer les solutions. L’électrique semble adapté aux petits engins tandis que les carburants liquides bas carbone conviennent aux machines plus imposantes. Ce, en attendant l’arrivée à maturité d’autres solutions comme l’hydrogène.

Le Dig Tour 2024

La FNTP s’est mobilisée pour que la fin du GNR d’ici à 2030 soit une mesure écologique. Elle a demandé le flèchage des biocarburants pour les entreprises de travaux publics.

Se former pour préparer l’avenir

Le secteur des travaux publics est engagé dans un plan de formation à la transition écologique avec le soutien de France 2030. À ce jour, plus de 400 dirigeants ont suivi une formation liée à la stratégie de transition écologique à l’échelle de leur entreprise et du chantier. D’ailleurs, la plateforme de formation en ligne tp.demain propose 12 parcours de formation en accès libre. Ils permettent de s’approprier les enjeux de la transition écologique dans les TP.

De plus, d’ici la fin de l’année tous les organismes de formation et des entreprises disposeront d’un kit de formation à l’écoconduite d’engins de chantier. Car, l’évolution des pratiques de conduite des engins de chantier peut permettre de réaliser jusqu’à 20 % d’économie d’énergie. Intéressant pour la planète, et le portefeuille…

La FNTP a engagé un travail d’actualisation des diplômes pour inclure les compétences liées à la transition écologique. Les bac pro TP et BTS pro TP ont d’ores et déjà évolués en ce sens.

Et, la FNTP s’est aussi engagée auprès de l’OFB en déposant son premier plan d’actions au titre du programme « Entreprises Engagées pour la Nature ».

Quel programme dans les travaux publics pour 2024 ?

La fédération appelle à la formalisation d’un référentiel commun pour que la commande publique soit en phase avec les principes de transition écologique. En effet, le principal levier d’accélération de la décarbonation des travaux publics passe par le verdissement de la commande. Ainsi, il est essentiel que des variantes environnementales soient autorisées. Mais, pour qu’elles soient réellement efficace d’un point de vue écologique, il faut un ouvrage de solutions de références.

Enfin, il est nécessaire d’adapter les infrastructures au changement climatique. La FNTP avec l’appui d’un comité scientifique composé d’acteurs publics et privés, lancera en 2024 une plateforme cartographique de visualisation de l’exposition des infrastructures aux risques climatiques sur l’ensemble du territoire. L’objectif de cette plateforme sera de sensibiliser les élus locaux, qui sont les principaux gestionnaires, à l’importance d’intégrer le changement climatique dans leur stratégie d’investissement en matière d’infrastructures sur la base de solutions répertoriées et expérimentées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

deux × 5 =