GNR: la suppression sera progressive

1972
GNR

Alain Grizaud, président de la FNTP, a rencontré Bruno Le Maire, ministre de l’Économie pour trouver un accord sur la suppression du GNR. Suite à cet échange, celle-ci devrait être linéaire et progressive. Et, une part des biocarburants devraient être réservés aux entreprises des TP.

Le Dig Tour 2024

La suppression du GNR a connu de multiples rebondissements. Et pour cause, elle aura un impact très important sur la trésorerie des entreprises. C’est pourquoi Alain Grizaud, comme son prédécesseur, a rencontré le Ministre. Il semble que la FNTP et le Gouvernement ont trouvé un consensus.

En effet, si Bruno Le Maire, suite aux manifestations du printemps avait accordé le report à 2030, il subsistait quelques inquiétudes. Le rythme de suppression était la première inconnu et la profession redoutait que la première marche, prévue en 2024, ne soit trop brutale. Finalement, l’accord trouvé prévoit une suppression linéaire et progressive. Ainsi, cela devrait être supportable par les entreprises.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

Par ailleurs, le 25 septembre se tenait une conférence dédiée à la structuration d’une filière française de biocarburants professionnels réservés en particulier aux Travaux Publics. Il s’agit là d’une victoire car jusqu’ici les TP ne semblaient pas concernés par les différentes mesures du Gouvernement.

Pour Alain Grizaud : « après cinq ans de discussions et de reports successifs, l’accord trouvé sur le GNR avec le Ministre de l’Économie est enfin acceptable d’un point de vue économique pour nos entreprises et ouvre la voie à un véritable plan de décarbonation de notre secteur grâce à une part de biocarburants réservée à notre profession ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 × 3 =