Retour d’expérience : le Guidaide, testé et approuvé

965
Présent sur toutes les étapes du Dig Tour, Guidaide gagne tous les ans en notoriété avec son concept de guidage de pelles simple et abordable. L'équipe de Guidaide a reçu sur Bordeaux son client, Christophe Collin, Locabass (au centre).

Lancé en France en 2019, la solution de guidage d’engins 3D sans fil Guidaide a déjà fait des heureux parmi les chauffeurs de pelles. Rencontre avec Christophe Colin qui nous fait l’éloge de cet outil après 2 ans d’utilisation lors du Dig Tour de Bordeaux.  

Le Dig Tour 2024

Invité sur l’étape bordelaise du Dig Tour par son fournisseur, le fabricant de la solution Guidaide, Christophe Colin, gérant de Locabass à la Teste-de-Buch, en Gironde, explique être plus que comblé par son investissement. « C’était il y a plus d’un an et je m’en sers quasiment tous les jours », précise-t-il.

Grâce au système de guidage 3D Guidaide installé sur sa pelle Volvo de 16 t, son unique machine, le chef d’entreprise poursuit son objectif, faire des travaux de qualité et en sécurité sur voirie, une vraie spécialité. «J’ai la machine pour ça et l’équipement qui m’apporte la flexibilité nécessaire pour répondre aux chantiers les plus complexes», explique le gérant qui se loue.   

  • JCB 18Z
  • kobelco sk75

Autonomie du géomètre  

« Décaissement et reprises de voiries, en présence de réseaux secs ou humides, c’est mon environnement de travail au quotidien. Le plus souvent pour le groupe Vinci », poursuit-il. Ce dernier mobilise pour ces chantiers, des géomètres et un bureau d’études qui préparent les dessins, les calculs topo pour numériser les projets exploitables en machines au format DXF. 

«On reste sur le même format générique AutoCAD, utilisé par la plupart des entreprises et compatible avec le Guidaide, souligne encore Christophe Colin. Ça a d’ailleurs été le premier argument qui m’a fait choisir ce système, me permettant ainsi de travailler avec une clientèle plus large.» Ce patron chauffeur l’avoue, même si le client ne lui a pas demandé expressément de s’équiper en guidage, le fait qu’il le soit, pèse dans la balance pour gagner de nouveaux chantiers. « Aujourd’hui j’ai fidélisé le client grâce à cela », lance-t-il.   

Autonomie du chauffeur  

À l’inverse sur un chantier où il n’y avait pas forcément besoin de guidage, Christophe Collin l’assure, il a réussi à démontrer qu’il y avait quand même un intérêt à l’utiliser. «L’avantage avec le Guidaide, c’est que même si on n’a pas de plans, on peut faire du récolement en direct sur le chantier.» 

Le logiciel permet de préparer les projets de manière simple et en temps réel grâce aux fonctions de codification de points, afin de référencer tous les éléments du chantier, calculer les volumes… «Tout ce qui est réseaux, c’est vraiment propre au Guidaide, tous ne font pas le récolement», ajoute de son côté David Vincent, directeur commercial de la marque.

Par ailleurs, en même temps que le chauffeur creuse, celui-ci pourra ajouter un tuyau dans son plan et définir ainsi le réseau sans avoir besoin d’y revenir. «Je vais à l’aide de mon godet, prendre les mesures des distances entre deux points. La distance du réseau se calcule automatiquement avec la pente», souligne le chauffeur.  

La Guidaide va ainsi réduire les interventions du géomètre, le chauffeur va gagner en autonomie et en temps. « En réalisant les plans en direct, ce qui est unique, on va gagner du temps sur le chantier, beaucoup de temps ! », assurent les deux hommes.   

La prise en main, un jeu d’enfant  

Guidaide, c’est aussi très facile à utiliser, une interface simple pour faire du chantier, plateformes, réseaux, VRD, implantations, suivis de lignes. « Quelqu’un qui sait se servir d’un laser pourra se servir du guidage. Il faut juste s’appliquer et avoir un minimum de connaissances, le système reste vraiment à la portée de tous », souligne l’utilisateur.

Les informations angulaires des différents capteurs sont transmises au Bargraph (afficheur LEDs). Le chauffeur configure ses tolérances puis les diodes lui indiquent les écarts par rapport au projet pour augmenter sa productivité. Le chauffeur est alors concentré sur le godet ou la lame sans avoir besoin de regarder constamment sa tablette. 

Christophe Collin a choisi d’installer le Guidaide pelle pour pouvoir le mutualiser sur un kit piéton. «Je prends mon antenne qui est sur mon toit et je la mets sur ma canne. Je prends la tablette de la pelle et je la mets aussi sur la canne. Je peux ainsi faire des levées au sol pour être plus précis qu’avec un godet. En moins d’une heure, j’ai ainsi pu réaliser un talus, ce qui aurait pu prendre plusieurs jours avec un géomètre, le temps de venir faire les relevés de points, les traiter et nous les transférer», ajoute encore le chauffeur. «Avec ce Kit Piéton, on pourra faire un maillage pour avoir les volumes de déblais et de remblais», ajoute David Vincent.  

Un seul système pour équiper tout un parc  

«Nous allons coller des platines, c’est votre capteur de position qui fonctionne en mode radio et Bluetooth. On va les installer sur la flèche, le balancier, le godet, et cela, en une journée, explique David Vincent. Un système moins fragile et surtout mutualisable, puisqu’il pourra passer d’une pelle à l’autre en 2 min, et pourra même être mutualiser sur des bull, compacteurs… Deux antennes GPS traditionnelles, une pour la position et une autre pour le cap qui indiquera le sens. Tout ça relié à une interface sur la tablette elle aussi très simple. 

Veronica Velez  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-sept − huit =