Divorce à l’amiable entre Ammann France et Yanmar CEE

yanmar CEE Julien Lefebvre amman france Marc Gunia
Julien Lefebvre, Yanmar CEE, Marc Gunia, Ammann France et Lionel Berloquin, Yanmar CEE signent la fin de l'accord historique entre les deux constructeurs distributeurs

Longtemps pressentie, la scission des deux entités, Ammann France et Yanmar CEE sera officielle au moins d’octobre prochain.

C’était une longue et fructueuse collaboration qui se termine. Dès 1984, Ammann France devenait importateur et distributeur exclusif des mini pelles Yanmar en France. Puis en 2012, Ammann France voit son périmètre commerciale limitée aux grands comptes et notamment les loueurs généralistes. Tandis que son homologue japonais décidait de créer un réseau de concessionnaires en France comme en Europe. 6 ans plus tard,  Yanmar compte près de 40 distributeurs et a décidé  » comme un accord » de mettre fin à cette collaboration :  » A partir du mois d’octobre 2019, Yanmar reprendra en charge la distribution des produits de la marque Yanmar auprès des grands comptes. Ammann France et Yanmar se chargeront d’assurer en commun le support après-vente durant une période transitoire. « 
Ammann France continuera de vendre ses gammes de matériels de compactage et de finisseurs et devrait rapidement renforcer son offre de produits tiers proposés via ses partenariats de distributions exclusives telles que les chargeuses à pneus, chenilles et articulées Gehl (groupe Manitou) ainsi que les chargeuses-pelleteuses et chariots télescopiques Zass (co développement avec Sanko). A ce stade, il n’est pas exclut que d’autres lignes de produits apparaissent comme des mini-pelles. Les grands comptes, les loueurs et les utilisateurs finaux localisés en France, pourront continuer de s’appuyer sur le support de son réseau de concessionnaires à travers leurs points de distribution et de service .

Article précédentEt la 100ème commande de Lhotellier est… un monobille Bomag BW219 Variocontrol
Article suivantToufflin gonfle ses effectifs techniques
Louis
J’aime le bruit d’un moteur et l’odeur de l’huile chaude. J’adore l’expérience inédite de monter dans une cabine, de découvrir une machine. Je préfère 100 fois chausser des bottes et aller dans la boue qu’arpenter de luxueux bureaux. Je vis chaque nouvelle rencontre comme un moment privilégié, presque magique. Et j’ai pu conjuguer tout ça dans mon métier en créant les éditions Nakori, pour développer des magazines spécialisés : TP&A et TRANSMAT. Désormais, je prends chaque nouveau magazine à faire comme un réel challenge pour faire vivre aux lecteurs une expérience atypique, voire inoubliable. Et j’ai surtout trouvé un prétexte extraordinaire pour m’éclater au quotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

un × deux =