Encarna s’adapte à la nouvelle formation Caces

24
Encarna s'adapte pour la nouvelle formation Caces

Encarna Formation a investi pour faire face à la nouvelle formation Caces en place depuis le 1er janvier 2020. L’organisme de formation dans la conduite d’engins a ainsi déménagé dans de nouveaux locaux et acquis de nouvelles machines dont trois chariots Hyundai, deux 15BT-9 et un 70D-9.

blank

« Jusqu’à fin août dernier, la société Encarna Formation, qui signifie “Engin Cariste Nacelles” était à Albertville. Je louais un local de 220 m2. Depuis, nous sommes sur la commune de Tournon, ou j’ai acheté un terrain. C’était indispensable car depuis le 1er janvier 2020, la recommandation nationale Caces, cœur d’activité de la société, change totalement », explique Anne-Céline Tardy, gérante de la société Encarna Formation qu’elle a créée en août 2012.

Un déménagement nécessaire pour le Caces

Les préconisations étaient importantes. « Par exemple, la réforme de la formation définit un périmètre précis pour manier plusieurs chariots élévateurs ou engins de chantier en même temps. Et, je ne pouvais pas proposer cela avant. Il est nécessaire aussi d’avoir la présence d’un quai, d’un pont roulant…», détaille cette dernière. « Ce changement nous oblige à avoir, entre autres choses, une superficie de 200 m2 pour l’activité chariot. Je devais donc déménager si je souhaitais conserver mon activité de formation Caces. J’ai cherché un terrain proche d’Albertville, car je suis bien implantée dans la région. En effet, nous sommes près de la Maurienne, la Tarentaise, le Beaufortain, le Val d’Arly, et en même temps proche de la Haute-Savoie, de Faverges, d’Annecy… Stratégiquement il ne fallait pas que je m’éloigne d’Albertville, et Tournon est à 5 minutes », commente la gérante.

blank

Un espace et du matériel adapté

L’organisme de formation dispose donc d’un terrain de 1 200 m2 dont 600 m2 de dépôt et une convention avec la commune lui permet d’utiliser environ 10 000 m2 de terrain pour la formation des engins de chantier. Ce sont pas moins de 3 000 personnes qui viennent en formation chaque année dans ce centre. Parmi celles-ci environ 500 pour les Caces sur les chargeuses. « Les chariots/engins sont utilisés par de nombreuses et différentes personnes et sont mis à rude épreuve pendant la formation qui dure 4 jours, avec de 6 h à 7 h d’utilisation quotidienne », commente Anne-Céline Tardy.

La gérante recherchait donc des chariots robustes, fiables, très maniables, avec un bon rapport qualité-prix. En outre ils devaient pouvoir répondre aux différentes catégories de formation. Son choix s’est donc porté sur les modèles de chariots 15BT-9 et un 70D-9 de Hyundai Material Handling. Et, d’après ses propos, formateurs et stagiaires apprécient ce parc matériel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

19 − sept =