Le B100 en plein boom

399
B100 Colas

Le B100 aussi connu sous le nom d’Oleo 100 est en plein boom. Ce carburant alternatif au Colza français connait un franc succès. Aujourd’hui 2000 poids lourds sont prêts à rouler avec ce biocarburant. Et, le Groupe Avril souhaite franchir le cap des 15 000 camions d’ici 2023. Ambitieux ?

Seulement deux ans après son lancement, le B100 est en pleine explosion et compte 200 clients professionnels. Soit une flotte d’environ 2 000 poids lourds. Il faut dire que la solution est intéressante, surtout en ce moment avec la forte hausse du prix du carburant. Et, le Groupe Avril a su se positionner et se présenter comme un acteur sérieux proposant une alternative.

De plus en plus de sociétés montrent un intérêt pour le B100, et les constructeurs rallient également le mouvement. Ainsi, le Groupe a signé des contrats avec Renault Trucks, Man Trucks, Scania, Volvo Trucks et DAF. « Oleo100 est un carburant alternatif désormais installé dans le paysage des professionnels du transport », constate Claire Duhamel, directrice générale d’Oleo100.

Le dig tour 2024

«Ces professionnels sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à nous faire confiance et à passer au B100. Nous avons doublé notre clientèle en 6 mois. Et, nous avons atteint le cap significatif des 200 clients et 2000 camions prêts à rouler en 2021. Notre solution est simple, rapide et concrète. Elle permet de garder les mêmes habitudes d’usages qu’avec le gazole tout en réduisant considérablement les émissions polluantes. Et donc d’anticiper les prochaines législations environnementales. Notre objectif à horizon 2023 est de voir 15 000 camions rouler à Oleo100.» 

Colas se lance

Un objectif ambitieux mais qui semble cohérent vue la situation. Ainsi, dernièrement, le Groupe Colas a signé un accord avec Saipol pour faire rouler sa flotte au B100. Des cuves d’Oleo100 ont été installées récemment dans sept établissements de Colas : Noyelles-sous-Lens (62), Chaumes-en-Brie (77), Carcassonne (11), Saint-Cyr-en-Val (45), Langon (33), Tours (37), Nogent-sur-Vernisson (45). Ces agences font partie des quatorze premiers sites qui accueilleront, avant la fin du premier trimestre 2022, une cuve connectée dédiée au carburant végétal, mise à disposition et réapprovisionnée par Saipol, pour alimenter 300 véhicules entamant leur transition énergétique. D’ici à 2023, Colas a pour objectif de convertir 70 % de ses poids lourds en France, en fonction des résultats de l’expérimentation.

« Ce partenariat représente une étape importante de la démarche de décarbonation de notre flotte de véhicules que nous avons entamée sur le territoire français. D’ici à 2030, la majorité des véhicules de Colas en France sera alimentée par des solutions bas carbone (biocarburant, électricité, hydrogène vert, etc.) », souligne Jérémy Courtois, Directeur équipements de Colas France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 × 1 =