« Bull » de rêve

1571
Emilie Favre bulliste
Emilie a su dompter la bête

Emilie a tout connu ou presque en agricole. Jusqu’à faire les travaux en ETA. Pas loin Bernard le bulliste qui l’apercevant au volant du tracto-benne, lui laisse la place pour tester comme il dit. Et hop, voilà Emilie, CACES en poche, sur un Cat D6 XE, une vraie bulle de rêve pour elle….

ROTOTILT QC MAI

Quand je suis monté dans mon premier bull, un Cat D6T LPG, et que j’ai commencé à pousser, j’ai eu une montée d’adrénaline, une sensation de puissance et de maîtrise. Il ne fallait pas louper le coche et j’ai passé aussitôt mon CACES pour opérer sur bouteur. Mais comme en France on ne donne pas sa chance à une jeune sans expérience, en plus une fille, j’ai quelque peu ramé pour trouver pour premier poste” raconte Emilie sur ses débuts.

Du coup quand son futur patron la contacte pour les lui donner les clés d’un bull, elle est plus que heureuse. D’autant que c’est un bon patron assez intelligent pour savoir être tolérant sur ses 2 ou 3 erreurs de jeunesse. “ Chapeau à direction, car me mettre toute de suite sur une grosse machine de production comme ce bull tout neuf, un Cat D6 XE, qui conditionne la réussite d’un projet, c’est une grosse responsabilité. C’est une grande marque de confiance”, tient à préciser l’opératrice.

  • blank
  • Le Dig Tour 2022

Pour son premier chantier, le projet est assez conséquent, aménager 16 hectares pour en faire un stade équestre. “ J’apprends à l’ancienne. En travaillant à la vue et aux sensations quand je pousse ou je règle. Après je dois envoyer du lourd. Car on travaille uniquement en remblais sur ce début de projet. Après les grandes masses, je règle fin la plateforme, rebouche les éventuels trous pour éviter l’accumulation d’eau. Je coupe aussi du talus, j’incline ma lame, je fais tout un tas de choses super intéressantes. Pour apprendre c’est idéal, avec toutes les différentes applications du travail au bull. Si l’électronique se déconnecte, je saurais au moins me débrouiller. Après je ne refuse pas le progrès, mon bull est prédisposé au guidage 3D. D’ailleurs déjà commandé, productivité et qualité obliges” décrit Emilie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quatre − trois =