Sany s’implante en Europe. Et la filiale France, c’est maintenant.

703
Sany France
Sany ouvre sa propre filiale France

C’est désormais officiel. Les excellents résultats de la France, et les chiffres prometteurs de l’Europe d’une manière générale, ont donné des ailes à Sany. Pour accélérer son développement, la firme chinoise a décidé d’investir massivement dans des filiales européennes. Après le Royaume Uni, et l’Italie, c’est au tour de la France.

Penser global, agir local

  • Rototilt quickchange sept TPA
  • MB Crusher TP & Aménagements

Il est vrai qu’entre le passage de la barre symbolique des 1000 pelles en 2021, et des alléchantes perspectives de 2022, le gâteau donne envie. Et la Chine a compris que pour le croquer, il faut s’installer en local. Ceci pour plusieurs raisons. D’une part, cette proximité offre une bien plus grande réactivité pour des disponibilités de pièces. Et le service, c’est le nerf de la guerre. D’autre part, avec les prix croissants des transports, la logistique est devenue une véritable problématique avec un impact trop important sur le prix de la machine. Enfin, techniquement, ça permet d’adapter dans des délais courts les machines aux marchés et aux us et coutumes locaux. Et pour finir, un petit vernis type « conçu et développé en France » ou « délocalisation de la production en Europe », c’est un message fort.

Direct usine

C’est donc une entité Sany France qui est en train de voir le jour. Une filiale française en lien direct avec la Chine, complètement indépendante de Sany Europe. « En enlevant la strate Europe, on fait sauter un maillon sur la chaîne et on conserve notre compétitivité, explique Nicolas Legros, qui prend la direction commerciale et marketing de cette nouvelle entité. La structure France sera simple : on crée un siège administratif sur Paris, et on s’implante en province sur une plateforme conséquente pour préparer et réaliser les montages des machines qui, du coup, arriveront depuis la Chine directement dans un port Français. Il y aura également la création d’un magasin de pièces détachées dédié à la France pour offrir des délais imbattables. Le réseau est en train de s’étoffer, et nous allons commencer à créer un service grand compte, pour mieux répondre à la demande grandissante des loueurs ou des grandes entreprises. L’entrée de Sany dans certains gros parcs a fini de nous convaincre de ce besoin, et a marqué la première étape de cette expansion ».

Nicolas Legros
Nicolas Legros prend la direction commerciale et marketing de la filiale Sany France. Un poste bien mérité après l’implantation et la croissance de la marque en France sur les 6 dernières années.

Des moyens européens

Avec cette filiale France, Sany se donne assurément les moyens de ses ambitions. Parce que la Chine a décidé d’aller bien au-delà de cette première marche. « L’objectif est d’ouvrir progressivement 6 autres filiales en Europe, poursuit Nicolas. Chacune d’entre elle sera responsable du développement de l’ensemble de la gamme sur son territoire, à l’exception des grues qui sont une division à part. Et la gamme est large, très large même… Parce qu’aujourd’hui, si on connait les pelles du fabricant, il faudra compter sur Sany dans bien d’autres domaines, comme le compactage, les foreuses, les chargeuses, … » On l’aura compris ; devenir full liner devrait permettre de progressivement prendre des parts de marché ici et là pour rejoindre… pourquoi pas, les leaders d’ici quelques années ? C’est en tout cas l’ambition de l’industriel chinois qui va encore plus loin et vient de débuter la fabrication d’une usine en Allemagne pour la fabrication de ses pelles pour le marché européen. Ouverture 2024 pour une capacité de 10 000 pelles / ans. Pas mal pour un nouvel entrant, non ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

3 × 5 =