Wacker Neuson assure son 1er trimestre

43
blank
Wacker Neuson reste sur une bonne lancée au 1er trimestre en attendant une situation plus compliquée dans l'année 2022

Le chiffre d’affaires de Wacker Neuson au premier trimestre atteint 521,6 millions d’euros, soit une augmentation de 20,2 % par rapport à l’année précédente (T1/21 : 434,0 millions d’euros). Toutefois, le niveau de rentabilité baisse, du fait des tensions persistantes dans la chaîne d’approvisionnement et de la forte hausse des coûts des matières 1ère.

MB crusher TP & Aménagements

Le bénéfice (EBIT) chute de 10,3 % pour atteindre 39,1 M€ (T1/21 : 43,6 millions d’euros). La marge EBIT s’est élevée à 7,5 %. « Malgré une chaîne d’approvisionnement en panne, nous nous sommes organisés pour répondre à la demande dynamique. Ce qui nous a permis d’enregistrer un nouveau trimestre de forte croissance. Dans le même temps, la pandémie et les perturbations continues de la chaîne d’approvisionnement impactent toujours notre organisation. Sans oublier le coût plus élevé des matériaux et l’augmentation des prix de l’énergie qui mettent notre marge brute sous pression« , explique le Dr Karl Tragl, président du conseil d’administration et PDG du groupe Wacker Neuson.

Europe first

Le CA de la zone EMEA fait un bond 17,9 % par rapport au 1T2021 pour atteindre 411,6 M€. Wacker Neuson a ainsi connu une croissance à deux chiffres en Allemagne, Autriche, au Royaume-Uni, en France, en Pologne et en République tchèque. La demande est exceptionnellement forte sur les pelles compactes, les chargeuses sur pneus et les tombereaux

  • blank
  • HYDROKIT 700X100 BANNIERE

Le reprise en agricole est aussi assez inédite, au bénéfice des marques du groupe Kramer et Weidemann, avec une augmentation de 32,2 % (T1/22 : 105,5 millions d’euros ; T1/21 : 79,8 millions d’euros). Sur le continent américain, les tendances positives aux États-Unis et au Canada se sont maintenues. En Asie-Pacifique, le chiffre d’affaires a augmenté de 16,4 %.

2022 ?

La prévision du chiffre d’affaires 2022 reste inchangée, dans une fourchette de 1,9 à 2,1 Mds€. La marge d’EBIT devrait se situer entre 9,0 et 10,5 pour cent. Par rapport à l’année précédente, il est peu probable que l’entreprise soit en mesure de compenser entièrement les problèmes de production et de logistique. Ainsi que les fortes hausses des coûts des matériaux, du transport et de l’énergie. En outre, le Directoire de Wacker Neuson estime qu’il existe un risque que les perturbations des chaînes d’approvisionnement s’accentuent encore à court terme.

Ces prévisions ne tiennent pas compte des conséquences actuelles de la guerre en Ukraine ou de nouvelles difficultés dans les approvisionnements mondiaux. Tout comme l’impact des mesures de confinement du coronavirus en Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

deux × deux =