Christelle Vaudaux, au galop dans le BTP

1156
Le team V3MTP avec Sany France sur Le Dig Tour de Lyon

Dans son sang coule le sens des affaires du clan familial. Faut dire que son grand père arpentait il y a déjà 60 ans les montagnes et les foires régionales de la Haute Savoie et de la Savoie pour vendre des tronçonneuses. Son père développe les matériels pour les espaces verts suivi de son frère pour l’agricole. Christelle a donc été bercée au chant du commerce, celui que l’on fait au plus près du terrain, en circuit court comme elle le dit. Aujourd’hui, c’est elle qui lance le BTP dans le groupe, avec les marques Bobcat et Sany.

Avec un bagage familial aussi riche complété d’une dizaine d’années à former des futurs responsables d’exploitation agricole et brevet d’Etat Sportif, histoire de prendre de la hauteur dans la relation humaine, Christelle prend en charge l’activité BTP chez Vaudaux, en reprenant Sivemat Bobcat sur le 73 et 74 et lançant V3M TP, pour commercialiser Sany en Rhône-Alpes sur les départements de la (Savoie, Haute Savoie, l’Isère, l’Ain et le Rhône)

« Reprendre un distributeur en place ou lancer une nouvelle marque, l’enjeu est identique et repose sur la capacité à fournir un service technique sérieux et réactif. A notre avantage, la crédibilité du groupe Vaudaux implanté de longue date dans nos régions. Cette confiance que l’on nous porte se mesure en nombre de consultations que l’on a déjà reçu chez V3M TP pour des pelles Sany« , explique Christelle satisfaite du premier exercice avec 40 pelles vendues, en majorité de la 8 t et inférieure dans l’Isère, Ain et Rhône principalement.

Le Dig Tour 2024

Pour rayonner au mieux sur ses territoires, Christelle Vaudaux a opté pour une implantation stratégique, proche d’accès autoroutiers, à Saint-Etienne-De-Saint-Geoirs (38), « située à une heure maximum de nos différentes agences et à 500 m de 3M Agri, géré par mon frère pour les cartes Kubota et JCB Agri. Cette base dédiée à Sany vise avant toute chose l’efficacité technique« , ajoute Christelle. Sur une surface de terrain 8 000 m2, ce bâtiment comptera dès septembre un atelier de 4 travées, avec tous les équipements nécessaires, ponts roulants, servantes, grande hauteur pour accueillir des grosses machines. Le trait d’union de toutes les agences Vaudaux, c’est l’entretien et la réparation multi marques. La concession bénéficie également d’une grande zone de stockage, avec une entrée double , l’une étant réservée pour les porte-chars et les grosses machines.

La première des marques secondaires

Les débuts assez prometteurs de V3M TP est à mettre au compte d’une organisation déjà rodée, avec pour l’instant deux techniciens itinérants, un responsable SAV, un magasinier et un commercial, bénéficiant tous de grosses expériences dans le domaine. « Nous nous concentrons sur la pelle compacte, de la mini-pelle jusqu’à la 15 t. Pour s’occuper dans un deuxième temps des plus gros modèles. Nous devons être efficients dans notre réponse technique, même si nous avons déjà vendus chez Decremps BTP des pelles de gros tonnage« , affirme la directrice générale.

Alors pourquoi Sany me direz-vous ? Déjà pour monter en gammes et répondre à des demandes plus larges, sur la mini pelle comme les plus grosses jusqu’à 15 t, à chenilles et sur pneus. Pour accentuer ensuite aussi les synergies avec les divisions du groupe Vaudaux, en agricole et paysage. Pour s’affirmer enfin dans le monde du chantier où la reine est la grosse pelle. « La reprise de la carte Sany, présente en Rhône Alpes depuis 7 ans, se fait comme pour nos autres marques, avec une vision sur le long terme et une base technique solide. L’approche du constructeur nous aidera dans ce sens car il est vraiment à l’écoute de ses concessionnaires, proche sur le terrain, tant sur le plan technique que commercial. Avec la capacité de faire évoluer le produit à la moindre demande« , rappelle encore Christelle

V3 MTP a facturé dès sa première année 3 M€, alors que Sivemat pour Bobcat est passé de 3,5 M€ de 10 M€ en 4 ans. Le groupe Vaudaux au global atteint 60 M€ avec 200 personnes. « Je suis confiante, la visibilité est bonne, du moins jusqu’à la fin de l’année. Nous visons la barre des 100 modèles pour l’exercice 2023/24. D’autant que nous pouvons compter sur notre constructeur pour avancer, tant sur la disponibilité des machines et des pièces détachées avec en stock en cours de création en région parisienne que leur réactivité à répondre à nos demandes. Et cerise sur le gâteau, nous retrouvons une relation humaine simple et directe, à même d’accroître notre réactivité pour trouver des solutions ensemble« , conclut Christelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

huit − 7 =