« Hyundai révèle un monde insoupçonnable d’innovations majeures », Dr Hubertus Muenster

520
Hubertus Muenster, directeur des ventes et du marketing de Hyundai CE juge la marque comme un grand faiseur de solutions énergétiques d'avenir, comme l'hydrogène

Quand le Dr Hubertus Muenster, directeur des ventes et marketing de Hyundai CE Europe passe cet été par la Corée pour faire connaissance du groupe, il découvre une énorme organisation industrielle tournée vers les technologies d’avenir, notamment l’hydrogène. Il se met en tête que cette marque, trop méconnue à son goût en Europe, sera un champion de la croissance.

“ On pouvait jusqu’ici nous reprocher pas mal de choses. Comme le manque de modèles dans notre gamme de pelles sur pneus et une organisation pas ou peu en phase avec les enjeux du marché. Le changement de cap est radical. La toute nouvelle équipe de Hyundai CE est désormais prête pour engendrer de la croissance”, lance Dr Hubertus Muenster, directeur des ventes et marketing de Hyundai CE, passé par John Deere et Doosan en autres.

Dans ce team leader, plusieurs créations de postes, grands comptes, réseaux de distribution, digitalisation, communication. La stratégie est claire et urgente, donner à la marque une plus forte notoriété. Car selon une étude, 30 % des entrepreneurs européens ne connaîtraient pas Hyundai en tant que constructeur d’engins TP. C’est d’autant plus décevant que la marque aura mis de gros moyens pour doper sa présence en Europe. Un siège européen de Tessenderlo en Belgique de 30 M€, un “customer service” près Antwerp/Belgique servant également de base technique pour la préparation des machines en provenance de Corée.

Le Dig Tour 2024

Le nouveau Hyundai

Le nouveau visage technologique de Hyundai CE pointe le bout de son nez. Le lancement de la série A s’annonce comme le marqueur de la refonte complète de sa gamme de pelles. Sont concernées les pelles sur chenilles et sa toute nouvelle offre complète de minipelles visible sur Bauma.

Mais le plus important dans cette « r »-évolution concerne les pneus à rayon court de giration entre 14 et 18 t conçues sur un cahier des charges d’utilisateurs européens. “ Nous disposons d’un fantastique nom de marque, notamment au travers l’automobile. Mais sans vraiment en tirer les bénéfices dans la division construction. Nous n’avons pas d’autres choix que d’être plus agressifs sur la communication digitale, par les réseaux sociaux, les salons et la presse. Mais aussi commercialement…

La Bauma sera ainsi une excellente plateforme pour se rendre réellement compte de notre transformation. Où vous allez enfin découvrir le visage technologique d’un industriel maîtrisant un large panel de solutions d’avenir. Comme l’hydrogène, où le groupe gère toute la chaîne de valeurs, de la production verte d’électricité, au processus de production, au transport, au stockage jusqu’à son utilisation comme carburant vert. L’automobile a éprouvé cette technologie depuis un certain temps, et nous bénéficiions de ces avancées internes pour présenter la première pelle sur pneus fonctionnant à l’hydrogène de 15 t sur Bauma, commercialisable sur les marchés dès 2025”, reprend Hubertus

Quid du rachat de Doosan

Hubertus réaffirme la séparation effective des deux marques sur les marchés qui vont poursuivre leur vie dans des réseaux différents. Ce qui n’empêche pas les synergies, tant sur la R&D, la production par des plateformes communes. Mais également sur des partages de matériels comme ce fut le cas du tombereau articulé passé en jaune chez Hyundai pour les modèles de 30 et 45 t.  Par contre, on pourra découvrir une pelle de 1.9 t 100 % électrique, issue d’une technologie interne.

Pour le réseau de distribution, notre volonté est d’apporter encore plus de supports et de nouveaux outils de promotion et de vente à nos distributeurs. En retour nous attendons de leur part une grande confiance et de l’investissement dans notre marque. Avec notre offre qui se complète, nous pouvons leur assurer une pénétration de marché plus importante, il n’y a plus de trous dans la raquette comme certains pouvaient nous le reprocher. Et sur les livraisons, si nos délais ont pu atteindre un an, aujourd’hui la situation est en cours d’amélioration», tient à préciser Hubertus. Les marchés européens restent donc stratégiques pour le groupe coréen qui en connaît bien le potentiel et la stabilité pour y être implanté depuis plus de 20 ans. Et la marge de progression existe, la marque y réalise 15 % de ses ventes mondiales.

“ Hyundai sera un acteur majeur du développement de l’hydrogène pour les engins de construction. Le groupe possède les ressources nécessaires pour en assurer un développement global en se basant uniquement sur une technologie de l’hydrogène verte. PAr une électricité issue d’énergies renouvelables, un processus de production maîtrisée, des infrastructures de transports et de stockage également Hyundai…. c’est juste incroyable de le découvrir”, Dr. Hubertus Muenster

Hubertus Muenster

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

3 × quatre =