Le Lomater 2.0 sort de terre

101
Stéphane Spreder Lomater
Stéphane Spreder, " Avec cette nouvelle base technique, nous allons pouvoir développer nos solutions par la possibilité de les essayer en conditions réelles "

Lomater, distributeur historique Bomag, implanté sur un grand quart nord-est de la France, inaugure une nouvelle installation technique. De 2 hectares avec une zone de démonstrations. Pour Stéphane Spreder son dirigeant, cet investissement répond à l’essor de sa société, dont le catalogue produits ne cesse de s’élargir, avec les marques Stehr et Davino.

KRAMP CONSTRUCTION

Distributeur Bomag depuis 1981, Lomater peut se prévaloir d’une très belle expérience en compactage sous toutes ses formes. Du plus petit modèle pour les tranchées ou la voirie, au plus gros tandem routier, comme le BW206 Bomag, disponible en location pour les grands travaux.

Les travaux sont dans les gênes de ma famille. Mon père étant un entrepreneur de la première heure. Puis de fil en aiguille négociant en matériels d’occasion et revendeur Bomag”, assure Stéphane Spreder. Aujourd’hui, la société approche les 5 M€ de chiffre d’affaires. A partir de deux agences, Tollaincourt dans les Vosges et Metz en Moselle gérée par son associé, Laurent Genet.

blank

Mais le projet qui lui tient vraiment à cœur actuellement, c’est la réalisation d’une nouvelle base technique pour Lomater sur un site de 2 ha dans la zone d’activité de Cap Vosges Damblain (88). A proximité d’un embranchement autoroutier, ce projet comporte un atelier de 500 m2 aux dernières normes, un stockage ouvert de 1 000 m2,  des bureaux sur 150 m2.

Et cette structure est compatible avec les dernières normes environnementales. Comme un chauffage provenant du centre de méthanisation tout proche, un dispositif de récupération d’eau de pluie pour le lavage des matériels. Et tout prochainement un autre bâtiment de stockage avec un toit photovoltaïque de 2000 m2.

J’ai voulu y associer une zone de démonstration sur 2 000 m2 comportant différentes natures de matériaux à travailler. Et même une planche d’essai pour le compactage. Histoire que nos clients puissent essayer et tester les matériels que nous vendons et spécialement ceux qu’ils en connaissant pas encore”, détaille le patron de Lomater.

Spécifique par nature

Ne cherchez pas des pelles standards chez Lomater. Bien au contraire, l’idée de Stéphane Spreder est de se différencier avec des matériels de niche à forte valeur ajoutée. Son catalogue est rempli de solutions techniques innovantes mais encore peu connues en France.

Je reste à l’écoute de nouvelles idées dans le matériel. Celles qui apporteront un vrai plus. La dernière carte, c’est l’italien Davino avec ses modèles de tombereaux compacts. Des engins capables de porter deux fois leur poids, soit 12 t de charge utile pour le D12. J’en ai déjà quatre en location, deux D12 et deux D120TW à benne giratoire. Ils sont taillés pour les chantiers étroits avec leurs 4 roues motrices et directrices. On les a loués dernièrement pour passer sur des chemins de halage en bord de canal. Ou encore en milieu confiné comme les tunnels”, explique Stéphane Spreder.

Mais le distributeur s’est fait connaître auparavant sur le plan national avec les équipements de l’allemand Stehr adaptables ou tractables sur tracteur pour la préparation des sols et la finition de surface. Le modèle phare de la gamme est la niveleuse compacte SUG20 vendue depuis à une dizaine d’exemplaires.

Travailler différemment

Dans la diversité des produits commercialisés par Stehr, avec le principe de l’adaptation sur tracteur agricole, on retrouve des lames de nivellement tractées de 2,3 t avec scarificateur ; des plaques de compactage hydrauliques embarquées (60 à 160 kN), disponibles également en version compacteurs de rives pour réaliser les bas-côtés de route.

Ou encore des trancheuses tractées pour réaliser des tranchées de 60 à 130 de profondeur ; des stabilisatrices de sols dont un modèle unique au monde, regroupant un épandeur et un malaxeur dans la même machine et travaillant sans émissions de poussières ; enfin des épandeurs de liant de 1.5 à 10 m3.

Nous voulons apporter quelque chose de différent sur le marché français. Notamment pour des applications où on ne penserait pas à utiliser un matériel dédié par manque de connaissance. C’est pour cela que je m’efforce de développer une communication dédiée aux spécificités de nos matériels. Je reste persuadé qu’il existe un énorme potentiel pour ce type d’outils. Moins imposant qu’un porteur dédié, moins cher aussi puisque adaptable sur tracteurs mais surtout assez polyvalent pour diversifier facilement une activité et avoir un retour sur investissement court”, conclut Stéphane Spreder. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

trois + treize =