Patrice Cheval, Sapiens, «l’innovation donne envie de s’investir»

1776
Patrice Cheval Groupe Sapiens
Patrice Cheval a créé le groupe Sapiens pour développer des solutions techniques dans les TP et le Bâtiment mais aussi pour reprendre des activités et les faire repartir du bon pied comme pour la chaudronnerie Léon Veyret

Patrice Cheval a toujours intégré le capital humain comme une pierre angulaire de tout projet réussi. Il l’a expérimenté avec succès quand il dirigeait avec son cousin le groupe familial et ses 500 personnes. Et il le renouvelle à la tête de propre organisation, le groupe Sapiens. Son idée, développer l’innovation par l’implication humaine.

blank

“ La holding que j’ai créée pourrait être associée à un concentré «pur jus» d’initiatives personnelles dont le facteur commun est l’innovation. Le groupe Sapiens regroupe déjà plusieurs entités dont l’objectif est d’apporter des solutions nouvelles et techniques dans plusieurs domaines, notamment les travaux publics », assure Patrice Cheval à la tête de la holding, Groupe Sapiens depuis 2019.

Et pour cause, en 18 mois d’existence, son catalogue s’est enrichi à la fois dans le secteur du BTP mais aussi dans l’industrie. Et prochainement dans la distribution/commerce. Des structures autonomes et indépendantes, pilotées chacune par un expert dans son domaine. À ce jour, plusieurs solutions sont déjà utilisées sur le marché français, notamment dans l’entretien et la rénovation des chaussées. On retrouve parmi les solutions proposées le procédé anti fissuration de Bitume Armée Routier qui se présente sous forme d’une armature routière en fibre de verre, en couche d’accrochage avec la pose du tapis de roulement. L’entreprise dispose également du procédé Thermopatchs, dont elle a la distribution exclusive sur l’Europe. Un système qui en chauffant une chaussée à 180 °C en 7 min sur 6 cm de profondeur, permet de redonner une cohésion moléculaire aux granulats et au bitume. Un traitement efficace et durable des nids de poule et toutes autres dégradations routières qui imposent une technique de réparations curative.

  • blank
  • blank

Négoce et innovation

Avec toujours en tête l’innovation, Patrice Cheval s’est de fil en aiguille impliqué dans des solutions de préfabrication de béton revêtu sur mesure pour des logements. Ou encore dans la commercialisation de solution autonettoyante de structures extérieures réactives sous l’effet des UV. Cette dernière pouvant être utilisée par n’importe quel artisan ou entreprise de peinture industrielle sans habilitation particulière.

Mais c’est aussi surtout dans la reprise d’entreprise que l’entrepreneur trouve son énergie.

Il vient d’ailleurs de s’illustrer en reprenant l’un des derniers joyaux français de la chaudronnerie pétrolière, Léon Veyret. Un nouveau déclencheur d’idées, et -surtout- une promesse de redémarrage. Et c’est là que la magie opère. L’outil industriel et l’expertise existent mais l’avenir restait jusqu’ici bouché par une filière pétrolière aux mains d’acheteurs peu intéressés, voire totalement désintéressés, par la survie de l’industrie française.

Alors Patrice Cheval amène son dynamisme et ses idées après avoir étudié le contexte. Il fallait juste réinventer et diversifier le modèle de l’entreprise pour aller dénicher de nouveaux marchés. « En donnant simplement une nouvelle impulsion, on s’aperçoit que l’esprit initiative existe toujours, tout autant que l’envie de faire. Cette entreprise est ainsi passée du pétrole à l’eau en fabricant toujours des cuves de qualité industrielle mais pour la régulation de l’eau”, assure encore une fois Patrice Cheval.

Pari gagné

Preuve que l’entrepreneur / industriel dénicheur de talent ne s’est pas trompé, Léon Veyret tire désormais 80 % de son CA avec l’industrie de l’eau. Sa botte secrète : le LV Regul , des cuves étanches de gros diamètres en longueurs variables revêtues d’une peinture diélectrique donc insensible aux courants vagabonds souterrains. Mais aussi la possibilité de créer une énorme capacité de pose de 1 800 à 2 000 m3 de réservoir installer en l’espace de 8 heures. Avec un principe d’assemblage de ces cuves garantissant la sécurité des opérateurs qui travaillent depuis l’intérieur des cuves. “ Nous nous définissons désormais comme un chaudronnier d’ouvrage d’art, avec un champs de possibles extrêmement large”, explique Patrice Cheval.

En plus du procédé breveté, LV Regul pour l’eau, l’industriel est passé au concept LV Rider breveté aussi en création de passages sécurisés pour des skates parcs comme pour la commune des Abrets en Isère ou encore pour des croisements souterrains de pistes de ski. Ce concept intéresse même ADP pour la réalisation de galeries techniques sous les pistes à créer en une nuit de travaux. L’aventure Sapiens ne fait que commencer et elle devrait la mener loin. Son talent d’innovation lui offre cette caractéristique géniale de pouvoir se réinventer

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 × 2 =