Hydrokit veut surfer sur la vague de l’électromobilité

32
Hydrokit Paul Rampini
De gauche à droite, Maxime Deys, marketing, Lionel Jacquot, commercial TP et Paul Rampini, DG d'Hydrokit

Cœur de métier d’Hydrokit, les solutions électro-hydrauliques, prêtes à monter en kits ou en reconditionnement, pour des équipements en 1ère ou 2ème monte. Cette spécialisation l’a conduit à être référencée par les plus grands fabricants comme récemment Kawasaki. Hydrokit est le seul intervenant technique agréé en France pour cette marque japonaise de renom.

Si le plus gros volume d’affaires est toujours lié au monde agricole, taille du marché oblige, le TP s’inscrit dans l’ADN d’Hydrokit. D’autant que sa société sœur, Mecanokit avec sa marque Soerma TP restent un grand faiseur d’adaptations spéciales de pelles et autres engins TP. Grand bras de démolition, surélévation de cabine de pelles, déport de flèche, l’étendue des réalisations est assez large et visible un peu partout en France mais aussi à l’international, principalement en Europe.

Hydrokit a cette force d’être en contact permanent avec les besoins spécifiques de sa clientèle agricole, TP ou encore industrielle. Cette relation directe et privilégiée par notre équipe importante de technico-commerciaux nous permet de rester focalisés sur les problématiques hydrauliques du marché et de répondre par des solutions adaptées prêtes à monter ou développées spécifiquement », détaille Paul Rampini, DG d’Hydrokit.

blank

C’est la même chose sur le reconditionnement de composants et plus particulièrement des pompes hydrauliques ou de moteurs à pistons, une activité qui ne cesse de se développer.  » Nous sommes ainsi passés de 450 à 650 unités remises en état chaque année. Et nous allons dédier 6 postes d’atelier pour cette activité « , assure encore le DG

L’autre force indissociable d’Hydrokit est sa réactivité grâce à un des tous premiers stocks européens de pièces et composants hydrauliques, d’une valeur de 9 M€ ou 25 000 références.  » Et nous avons la capacité d’intervenir rapidement n’importe où avec un réseau de 8 points services dont un tout nouveau à Tours et 450 revendeurs complétés de 7 monteurs externes”, détaille Paul Rampini qui nous reçoit au centre névralgique d’Hydrokit en Vendée, au Poiré-sur-Vie.

Les marqueurs de la reconnaissance

PoclainHydraulics, Danfoss, Linde, et désormais Kawasaki, les plus grandes marques de composants hydrauliques ont agréé Hydrokit comme partenaire technique pour la réparation et la remise en état de leurs composants. Ce qui veut dire un accès direct au cœur de leurs systèmes hydrauliques. Mais aussi de pouvoir réaliser des échanges standards sur du neuf ou du rénové. Enfin délivrer une garantie le plus souvent de 6 mois.  

Les adaptations hydrauliques spécifiques sur machines TP sont l‘autre grande spécialité de l’industriel vendéen. Reconnu sur le marché depuis de longues années comme un fournisseur de premier ordre sur des systèmes de clapets de sécurité, en première monte ou post équipement, sur des lignes hydrauliques spécifiques, ou encore pour l’abattage de poussières sous toutes ses formes. En visitant les installations, on a pu découvrir une mini pelle Cat NextGen en version radiocommandée pour le marché de la démolition. Ou encore un écran de contrôle pour gérer en cabine l’angle d’attaque d’une dent de ripage sur un bull D10T2.

“ On travaille énormément sur les sujets de mise aux normes des machines par des solutions hydrauliques dédiées. Par exemple le montage de clapets de sécurité sur le vérin de godets d’une pelle, obligatoire pour un porte-fourche afin de s’assurer de son blocage en position horizontale ”, explique de son côté Lionel Jacquot, responsable commercial constructeurs et importateurs TP.

Le groupe Vensys Post-Equipment qui coiffe Hydrokit et Mecanokit réalise un CA annuel de 42 M€, avec ses filiales européennes en Allemagne, Grande-Bretagne et Espagne. Mais aussi ASE dans le Sud-ouest et prochainement le lancement d’une activité au Sénégal. “ Nous avons réussi l’exploit de maintenir une activité à peu près normale pendant le confinement, essentiellement pour notre clientèle agricole qui ne s’est jamais arrêtée. L’équipe au complet est restée sur le pont, soit en télétravail et soit sur place pour la partie logistique. Ce qui veut dire que fin juillet, nous serons revenus sur le même chiffre d’affaires qu’en 2019 à la même période”, résume assez satisfait Paul Rampini.

Et demain ?

Les projets ne manquent pas et le BE est bien occupé. La sortie et les évolutions de la première mini niveleuse à 6 roues l’Easy-Grader est un bon exemple des capacités du groupe vendéen. Ce produit est né de la synergie de toutes les branches du groupe entre les hydrauliciens, des électro-hydrauliciens d’Hydrokit. Mais aussi des spécialistes de la partie mécano soudure de Mécanokit.

Et fort de la réussite de cette niveleuse qui est désormais produite par séries de 5, le groupe imagine pouvoir lancer rapidement d’autres concepts. Soit sur des demandes spécifiques, soit à 100 % en développement interne. Avec un focus prioritaire, l’électro-mobilité qui explose dans les secteurs des TP et de l’agricole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-neuf − six =