La team Case France prend un nouveau souffle

541
Olivier Buschino et Loic Jeanne
Olivier Buschino (à droite) et Loic Jeanne en visite chez les distributeurs. Une relation de proximité : la clé d'une stratégie commune.
Sturno offre d'emploi

Case Construction Equipment France arrive en ce début d’année avec la satisfaction d’entrevoir de belles perspectives. Olivier Buschino devient le nouveau responsable des marchés français, espagnols et portugais, et, espère bien les atteindre et les consolider. Comme l’aigle emblématique de Case, la marque a son objectif et ne le quittera pas des yeux.

Pour y parvenir, le constructeur mise sur une politique de services plus coordonnée et pro active. Il veut aussi davantage dynamiser et coordonner les efforts des équipes, sur le terrain ou en back office, pour que chaque interlocuteur chez Case parle d’une seule voix, et avance, ensemble et uni. Premier point positif, le bilan de 2020 n’est pas si catastrophique que prévu. « Il n’y a pas tant à se plaindre de l’année écoulée, qu’il s’agisse des ventes ou du SAV », lance Olivier Buschino, arrivé au poste en septembre 2020. L’émoi du premier confinement étant passé, la reprise du business fut à la hauteur des espérances du constructeur. D’autant qu’il a pu consolider son réseau depuis la reprise en direct de la distribution par Case France NSO, pilotée désormais par Thierry Aubry.

blank

Le réseau bouge mais se consolide

Avec cette transition, certains distributeurs historiques prennent du poids. CMG, en plus de ses régions d’origine de la Nièvre et du Puy de Dôme, couvre désormais le Lot, l’Aveyron, la Lozère et la Corrèze. Dans la même lignée, W45TP voit son territoire étendu à la Haute Vienne, la Sarthe, les Charentes, la Creuse, et les Deux Sèvres. Ce distributeur historique va d’ailleurs inaugurer une nouvelle concession à Limoges. Enfin, Dynamic TP a été nommé agent de Case Ile-de-France. « Cette redéfinition des secteurs géographiques pour certains de nos partenaires en distribution est liée au découpage des secteurs de Case France NSO qui dispose désormais de 10 agences sur un grand arc Atlantique, de Montpellier jusqu’à Arras. Cela confirme aussi notre volonté de rester présent sur tout le territoire français avec une recherche de proximité », ajoute Olivier Buschino. Avec nos concessionnaires, nous souhaitons élargir notre maillage, en donnant la priorité au service.

Des billes pratiques

Déjà, il a fallu gérer l’accident de TP Partners. Chose faite aujourd’hui avec la reprise en direct  d’une grande majorité de ces secteurs. Pour satisfaire le client d’aujourd’hui et de demain, il faut toujours améliorer le niveau de prestation que l’on peut leur apporter. « Une machine c’est fait pour tourner, explique le dirigeant. Tout ce qui marque un temps d’arrêt dans son activité doit être évité. C’est pourquoi nous travaillons sur la gestion et sur l’anticipation de l’ entretien et du suivi des machines. Notre télématique complètement revisitée (Sitewatch) a été lancée en 2020. Le nouveau système est beaucoup plus fluide, plus intuitif et communicatif. Il va permettre par exemple de gérer au mieux les commandes pour nos kits de maintenance (500 / 1000  et 2000h)  par exemple). Ils seront dès lors moins onéreux et contribueront à faire encore baisser le TCO de nos machines. En faisant le pari de la connectivité, nous serons plus à même de répondre à ces exigences de service et de la réactivité. En 2021, nous renforcerons la communication sur ce sujet, qui est un outil stratégique pour Case. Nous avons également mis en place une plateforme constructeur au niveau mondial. Elle servira à suivre et planifier les interventions sur les machines. Cela va nous permettre d’aller encore plus loin dans la relation constructeur /concessionnaire/ client final, détaille Olivier ». Qui précise que « les pelles reviennent chez leurs partenaires industriels, respectivement au Japon pour les pelles hydrauliques et Hyundai en Corée pour celles compactes. Les bouteurs et skids steers restent eux, aux États-Unis. Nos autres produits ont toujours pour origine l’usine de Lecce ».

Les axes de travail sont là. Olivier a déjà réalisé un grand tour de France auprès du réseau pour aller prendre le pouls sur le terrain. Une étape indispensable pour expliquer sa vision. « J’ai pour mission de mettre en œuvre avec l’équipe CASE France une stratégie visant la pro activité de tous nos services, commerce, technique, après-ventes, marketing et finance.. Ces objectifs vont nous aider à créer et renforcer nos liens avec nos clients actuels et futurs », conclut Olivier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

cinq × 5 =