« Le casse du siècle »

266
Kubota TP France ventes mini-pelles France location
Olivier Boussion, directeur de Kubota TP France est confiant pour l'activité 2020, notamment pour le 1er semestre

De 0 à 8 t, les pelles Kubota continuent d’inonder le marché en 2019. Presque une mini-pelle sur trois est ainsi une Kubota. Et il y a fort à parier que cela va continuer….

Dans un marché de la pelle compacte historiquement haut, à 13 704 unités de 0 à 8 t, soit presque 1 000 exemplaires de plus qu’en 2007, Kubota aura commercialisé 3 600 machines en métropole, et 3 800 si on y intègre les Dom-Tom.

Tout comme en 2018, l’exercice s’est terminé sur la même répartition des ventes. C’est-à-dire à 75% vers les utilisateurs finaux au travers d’un réseau de 30 concessionnaires. Alors qu’en début d’année 2019, ce ratio était plutôt de 60/40. “ Kubota reste et restera une marque pour utilisateurs finaux. Ceux qui recherchent la performance, la qualité et la garantie d’une forte valeur de revente. Notre marque s’inscrit toujours dans ce cercle vertueux. Qui veut qu’une bonne marque, à un bon réseau solide et des clients sérieux et professionnels. C’est ce que l’on a construit depuis le début ”, argumente Olivier Boussion, DG de Kubota TP France

De son côté le marché conserve la même segmentation. Les loueurs généralistes ont massivement investi dans un marché toujours élevé. En profitant pour la dernière fois des dispositions Macron. Ce qui veut dire des facturations directes qui restent à un niveau stable (3 640 unités de 0 à 12 t en 2019), à 25 % du total des ventes. Et ce qui illustre la montée en puissance des autres typologies de loueurs, notamment les distributeurs de matériels.

Et Kubota s’inscrit d’ailleurs toujours dans le même logique de favoriser les ventes à son réseau. Bien lui en a pris car ce dernier est devenu en peu de temps, un loueur de premier ordre, s’appuyant sur son expertise en SAV.  “ Nos ventes directes ne dépassent pas les 15 %. Par contre, nous vendons depuis 4 ans maintenant, prêt de 40 % de notre volume global à l’activité location en général, dont la moitié à destination des parcs de location de nos distributeurs « , ajoute Olivier Boussion.

Seul bémol dans ces bonnes perspectives, le manque dans la gamme de certains modèles qui pourraient se faire désirer en 2020. Notamment, avec le passage aux nouvelles normes moteurs stage V. “ Avec le carnet de commandes déjà enregistré à ce jour, je reste confiant sur l’année à venir. 2021 pourrait être le point de départ d’un certain ralentissement. Mais nous restons dans un marché de gros volumes, ce qui est assez encourageant pour notre industrie”, conclut l’homme stratège des réseaux de distribution.  

Un seul article vous manque et le monde est dépeuplé !

Alors suivez le guide : https://tp-amenagements.fr/magazines/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

vingt − 18 =