Le recyclage, un métier riche d’enseignements pour VALREQ

236

Valreq, un seul mot pour couvrir une filière. Celle de la transformation du déchet en nouvelle matière première. Le projet est né il y a 17 ans quand Framateq Sud-Est prend la carte Powerscreen pour le réemploi du granulat noble ou issu de démolition. Cette démarche de « pionnier » a débouché en 2020 sur la création de Valreq, un acteur de la valorisation multi déchets et multi filières sur la zone France Sud.

2006, les concasseurs et cribles Powerscreen. 2009 les pelles de manutention Fuchs. 2014 les broyeurs lents mobile Lindner, puis les broyeurs stationnaires en 2016 sur la moitié sud de la France. Année après année, Framateq Sud-Est s’est renforcée dans sa spécialisation. Pour déboucher en 2020 sur la création Valreq, en tant que division environnement sous la responsabilité de Philippe Duplessy.

« Nous avons profité de notre savoir faire en distribution, location et réparation en matériels TP pour pénétrer le monde du recyclage. Débutant au départ par le concassage criblage mobile puis les pelles de manutention. Et petit à petit construire une offre complète de solutions de traitement et de valorisation de déchets« , lance en préambule Philippe Duplessy.

Le Dig Tour 2024

Une expertise dans ces métiers ne se construit donc pas en un seul jour. Il faut avant tout prouver sur le terrain et dans son service que l’on est du métier. La création de Valreq en tant qu’entité spécialisée avec une ingénierie dédiée et une organisation technique répondant aux exigences de productivité des process industriels aura été la concrétisation de cette démarche.

A suivi l’installation du premier broyeur stationnaire Lindner pour une ligne de fabrication de CSR (combustibles solides de récupération) au CVO, Centre de Valorisation Organique du Broc (06) exploité par Paprec. Ce fut une 1ère référence de taille pour passer à la vitesse supérieure et s’imposer comme interlocuteur à la hauteur des enjeux.

Deuxième phase

En 2020, Valreq met en service un premier broyeur stationnaire dédié au traitement des plastiques (Micromat de Lindner). Là encore, représenter un spécialiste comme Lindner est un avantage concurrentiel non négligeable pour s’imposer sur un marché assez fermé. En affichant une spécificité, celle du service apporté aux exploitants, entretien, réparation et maintenance des broyeurs Lindner.

Depuis les projets et les installations se concrétisent pour Valreq. « Aujourd’hui, nous disposons d’une équipe dédiée, avec ingénieur d’affaire, responsable technique, responsable pièces détachées et moi même comme responsable d’activité. Nous représentons à ce jour 20 % de l’activité de Framateq Sud-Est qui a été de 25 M€ en 2022. Avec l’entité VALREQ, la baseline est claire « valorisez vos ressources secondaires ». Mais si notre champs d’intervention est assez large, nous nous sommes intéressés plus spécifiquement au marché au bois avec nos broyeurs mobiles Lindner, série Urraco. Mais aussi aux plastiques et aux CSR avec la gamme des broyeurs stationnaires. L’idée est de toujours s’adapter aux process de nos clients. Soit le besoin de l’exploitant est couvert par un broyeur seul. Soit nous travaillons en partenariat avec des concepteurs/intégrateurs de process complets de traitement de déchets comme EBHYS ou RMIS« , complète Philippe Duplessy




Sur le Dig Tour de Montpellier, les visiteurs ont pu découvrir à l’action un broyeur lent mobile Lindner URRACO 4000 de 30 t, motorisé en Scania (340 kW / 460 cv) pour un couple transmis de 360 000 Nm. Les 2 rotors font 2 m de avec un système de changement rapide d’arbres, 2 trappes d’accès latérales. Ici en configuration rotor pour bois de classe A/B type palettes, ainsi que les végétaux et souches pour une granulométrie en sortie de 120 à 150 mm. Son alimentation est assurée par une pelle Fuchs MHL331F, dont la portée est de 12 m

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

sept + 16 =