Les loueurs en mode “lockdown”

303
Loxam Electric Volvo Belley fev2021
Les loueurs généralistes ont joué les arrêts de jeux en 2020. Pour mieux contre attaquer en 2021 ?

L’année 2020 a démontré une nouvelle fois qu’en période de turbulences, les grands comptes se retirent facilement de leurs promesses d’investissements. Le marché reproduit d’ailleurs le même scénario qu’en 2015, en tous les cas sur le compact. 

Bonne année que celle qui vient de se terminer. Pour autant, il y a encore 6 mois, peu de constructeurs auraient voulu parier sur un redressement aussi spectaculaire que celui que l’on a connu. Et pourtant, les chiffres officiels proposés par Solirem, partagés à la fois par le Seimat et Evolis, donnent des envies de sauter en l’air.

Surtout si on compare notre industrie à d’autres comme le tourisme ou la restauration. “ In fine, 2020 aura été en volume la troisième meilleure année de la décennie, revenant sur des chiffres déjà excellents de 2018. Ce qui est tout sauf mauvais. Et je le répète, nous subissons une crise sanitaire, avec laquelle nous vivons. Et elle n’est pas « que » financière, comme celle de 2008/2009« , soutient Pascal Guillemain, Président du Seimat.

tyrelease Euromaster

La profession est à ce point euphorique qu’elle prévoit déjà un rebond du marché à près de 53 000 unités dont 22 800 pour les matériels de terrassement intégrant les mini pelles.

Déséquilibre malsain

L’annulation soudaine des commandes des loueurs généralistes aura impacté en premier lieu les machines compactes. Ce segment voit la part des loueurs reculer de 30 %, passant de 4 468 en 2019 à 3 117 unités l’an passé. Le produit phare du segment, la mini pelle de 0 à 6 t passe de 12 531 à 10 885 unités, avec une part des facturations directes qui chute dans les mêmes proportions (3 125 à 2 227 unités)

Puis dans l’ordre, les midi pelles de 6 à 12 t dévissent de moitié mais sur de plus faibles volumes (515 en 2019 contre 253 unités sur un global de 1700 unités en 2020 et de 2 000 en 2019). Au même titre que les chargeuses articulées qui régressent de 713 à 516 unités sur un global de 1 600 unités en 2020 (vs 1900 en 2019). Les midi pelles sur pneus <11 t, chutent de 1071 à 722 unités, à peu dans les mêmes proportions que les chargeuses compactes qui passent de 1 100 à 800 (115 à 121 pour les loueurs).

En résumé de la situation, le poids des loueurs en machines compactes tombe de 20 % en 2020 dans un marché à plus de 14 000 unités. Le niveau le plus bas ayant été atteint en 2015 à 16 % en 2015 dans un marché de 9 000 unités 

Les chariots télescopiques à destination de l’industrie du BTP, à 80 % à destination des parcs de location, sont aussi les grands perdants de 2020. Alors que la partie agricole reprend un net avantage. Au global, ce marché passe de 9 596 unités en 2019 (47 % pour l’industrie BTP à 4 468 unités) à 7042 unités en 2020 (44 % pour l’industrie BTP à 3079 unités). 

Autre produit qui ne concerne peu ou pas la location mais qui est le symbole d’un changement culturel profond, c’est le tractopelle. Traduction chiffrée, celui-ci s’approche dangereusement des 300 unités, s’inscrivant dans une longue tendance baissière.

Dommages collatéraux 

Les tombereaux articulés sont « tombés en panne » en 2020 avec seulement 229 unités commercialisées soit un recul de -26 %…. la faute, selon le Seimat, aux gros loueurs de matériels et grands comptes. Un gros gap selon le syndicat qui rappelle qu’il s’en vendait plus de 300 chaque année depuis 3 ans. 

Les ventes d’engins de terrassement semblent se réajuster dans un marché assez sain et après 3 années de forte croissance. Selon la profession, la crise sanitaire n’a que très peu remis en question les investissements. Ou alors en décalage.

Et les baisses enregistrées sont globalement logiques après le cru très (ou trop ?) exceptionnel de 2019. Les pelles de + de 12 t reculent de 2 600 à 2 300 unités (-12 %). Par contre, c’est du côté du béton que la situation continue de se dégrader fortement… malheureusement sans grandes perspectives à très court terme.

le marché en 2021 retournant à près de 53 000 unités serait pratiquement équivalent à l’année record de référence d’avant crise de 2007  

Marché total 2019 2020

  • 2,8 Mds€ 2.4 Mds€
  • 60 000 U 50 000 U

Matériels de terrassements 2019 2020

  • Tracteurs chenilles 210 218 4%
  • Chargeuses pneus >5 500 kg 1361 1157 -15%
  • Pelles chenilles > 12 t 2634 2313 -12%
  • Pelles pneus >11t 1117 902 -19%
  • Tombereaux articulés 309 229 -26%
  • Tombereaux rigides 34 34 0%
  • Niveleuses 48 58 21%
  • TOTAL 5713 4911 -14%

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 × 5 =