Liebherr présente l’alternative énergétique

151
Cette 1ère version d'une A916 E Liebherr pèse presque 19t. Elle embarque 4 pack batteries, deux sur le côté droit avec le moteur électrique alimentant une pompe hydraulique principale, une dans le contrepoids et la plus grosse à gauche est interchangeable mais attention avec un moyen de levage. Ce modèle est réservé pour l'instant pour des pays "electric ready", Hollande et Scandinavie. A l'avenir une version plus compacte et plus légère devrait faire rapidement son apparition. Tout comme d'autres modèles de pelles plus petites.

Doit-on parler d’un changement culturel chez Liebherr ? Ou d’une continuité dans l’innovation durable ? J’opterais pour la deuxième option, si je me réfère à la façon de penser et d’agir d’un groupe familial à l’éthique sociétale et environnementale bien marquée. Au delà des belles paroles, les actes. Liebherr investit lourdement pour fournir des machines moins impactantes tout en aidant ses utilisateurs à progresser dans ce sens.

Le Dig Tour 2024

C’est un discours réaliste porté par Liebherr qui est un producteur de carbone et qui doit obligatoirement se mettre à la page pour respecter sa philosophie d’entreprise familiale responsable. Ceci étant dit tout ne fera pas un jour quand on met sur le marché des milliers de machines thermiques dans le monde. Pour autant le cap est tracé et les innovations présentées lors du dernier « press tour » en témoignent.

L’offre est tellement large, les applications et les métiers concernés aussi que les modes d’énergies disponibles ou à développer ne peuvent qu’être aussi différents. Sur site industriel en poste fixe, portuaire, recyclage, carrières, l’électrique connectée est une solution ancienne mais toujours d’actualité. Pour les engins roulants, nécessitant puissance et autonomie, dans les mines ou les grands travaux d’infrastructures, Liebherr mise sur des carburants de substitution au diesel comme ceux à base d’huiles végétales hydrogénées (Hydrotreated Vegetable Oil/HVO). Désormais toutes les pelles et chargeuses acceptent ce type de carburant 

JCB 18Z

L’hydrogène vert fait lui aussi partie des principales sources d’énergie quasiment neutres en termes de gaz à effet de serre. Liebherr estime qu’il est possible d’utiliser directement ce carburant dans un moteur à combustion d’hydrogène en ne produisant quasiment pas d’émissions. Liebherr a déjà réalisé des prototypes de moteurs à combustion d’hydrogène : le H964 et le H966. Ce dernier a déjà été présenté dans une pelle sur chenilles de 40 t sur Bauma. De même, une pile à combustible à base d’hydrogène combinée avec un moteur électrique a été dévoilée dans une chargeuse sur pneus.

Les premiers modèles

A l’usine des toupis, pompes et centrales à béton, nous sommes partis à la découverte de l’offre alternative de Liebherr avec un panel de modèles fonctionnant en totalité ou en partie avec une énergie électrique, embarquée ou extérieure. Première grosse surprise, la première pelle sur pneus (18 t) full électrique, l’A 916 E, dotée de 4 batteries (capacité totale 260 kWh) dont une interchangeable (grutable).

A côté, la petite chargeuse L 507 E, Stéréo avec son essieu arrière directionnel, disponible avec un ou deux packs batteries (32,2 ou 64,4 kWh Pour les deux modèles, Liebherr annonce les mêmes performances que les thermiques, à la différence près que la pelle sur pneus qui pèse aujourd’hui presque 19 t dans cette configuration devrait faire l’objet d’évolutions pour réduire son poids et son contrepoids arrière (recevant l’une des 4 batteries).

Egalement présentées deux configurations de malaxeur autoporté, avec pack batteries soit en dos en cabine ou en sous châssis (capacité de 450 kWh), en fonction des us et coutumes de chaque pays en termes de réglementation routière. Les deux recevant un moteur électrique pour entraîner la toupie , qui permettent de décharger le béton sur le chantier sans émissions locales. 

Levage zéro émission

Faisant suite au lancement dès 2019 de première grue sur chenilles au monde sur batteries, la LR 1250.1 Unplugged (148 m de hauteur de levage), Liebherr propose désormais 6 modèles Unplugged regroupant des grues sur chenilles ainsi que des engins de battage et de forage.. Dans la même typologie de matériels, le constructeur développe des concepts hybrides, en combinant batterie-secteur. Dont bénéficient déjà des porteurs de manutention et de terrassement ainsi que les grues mobiles et sur chenilles. Comme ce modèle compact, la LTC 1050-3.1, dotée d’un entraînement électrique en plus de son moteur thermique. Les opérations de grutage pouvant ainsi être réalisées avec l’un ou l’autre. Tout comme le concept de grue à tour sur porteurs routiers la MK88.

Pour alimenter ces modèles sur des chantiers isolés où aucun branchement n’existe, Liebherr a développé deux modèles de Powerbank, un premier en conteneur pour des grosses puissances supérieures à 1MW. L’autre mobile sur remorque, le Liduro Power Port (LPO), assurant une puissance de sortie de 40 à 160 kWh, avec prises d’alimentation de 2×16 A et 2X125 A et même une 220V pour recharger son téléphone !

Moins énergivore

Le système breveté Liebherr Power Efficiency (LPE) – Engine Control utilisé dans les pelles sur chenilles nouvelle génération de 70 à 100 t, permet de réduire de 5 % la consommation de carburant, et donc de restreindre fortement les émissions de CO2. Mentionnons également les nouvelles séries de centrales à béton Betomix et Mobilmix, dont le fonctionnement nécessite jusqu’à 30 % d’énergie en moins par rapport aux versions précédentes. Le système de dosage automatique précis du ciment nécessaire permet en outre de réduire considérablement les émissions de CO2

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

7 − six =