Location : 2019 restera une année référence

112
Loxam Ned Braden
La deuxième vague du Covid semble vouloir impacter les entreprises de TP par le nombre de salariés déclarés positifs au test et obligés d'être confinés

L’ERA, le comité européen des loueurs qui publie ses premiers chiffres sur 2020 table sur une baisse générale de 10,4% du chiffre d’affaires de la profession. En cause la pandémie Covid-19. Mais prévoit d’ores et déjà un rebond technique pour 2021 à hauteur de 5 %.

KRAMP CONSTRUCTION

Le rapport de marché 2020 récemment publié par l’ERA fournit également les dernières données sur les performances du marché de la location en 2019, avec une croissance estimée à 4,1% pour les 15 pays couverts, soit 27,7 milliards d’euros de CA. Les 15 pays ont connu une hausse l’année dernière, soit la deuxième année consécutive dans ce cas.

Mais l’activité location de certains marchés a tout de même fléchie en 2019, comme la France, la Belgique et la Suède – tandis que d’autres affichaient une croissance solide, en particulier l’Allemagne, la Pologne et l’Italie.

blank

L’impact de la pandémie n’a été le même entre les pays européens. Les Scandinaves n’ont pas été confinés et n’ont pratiquement pas fermé d’agences. A la différence de l’Europe du Sud et du Royaume-Uni, qui ont été confrontés à des périodes plus ou moins longues de confinement. Le Royaume-Uni a également été affecté par l’incertitude entourant les négociations sur le Brexit.

2021 positif

Les premières estimations reposent sur des hypothèses faites à la fin du mois de septembre. C’est-à-dire l’absence de nouveaux confinements en Europe, hormis les restrictions locales et temporaires. Les prévisions ne tiennent pas compte non plus du développement d’un vaccin. Ceci étant l’ERA prévoit une reprise de l’activité à hauteur de 5 % en 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

13 − 7 =