NGE en mode sortie de crise

222
NGE Covid croissance Chiffre d'Affaires résultat major du BTP
Les trois dirigeants du groupe NGE, Antoine Metzger, au centre Jean Bernadet, DG à droite, Jean Sébastien Leoni, DGA, à gauche

Avec 7 818 salariés actionnaires, soit 80 % de son capital ouvert aux dirigeants et au personnel, NGE reste le groupe de BTP qui partage le plus le fruit de son travail. Une motivation d’autant plus importante que NGE n’a jamais enregistré un tel niveau de carnet de commandes à 4,2 Mds€. Même si la crise sanitaire actuelle impactera ses résultats en 2020  

blank

Tout était donc au vert pour NGE avant l’arrêt des chantiers le 16 mars dernier. “ Sur les quelques 1700 chantiers que nous gérons à ce jour, moins de 10 % sont en mode reprise mais dégradée. Et nous avons encore aucune visibilité sur 70 % d’entre eux”, relativisent Antoine Metzger et Jean Bernadet, respectivement Président et Directeur Général du Groupe NGE. “ Ce qui nous oblige à serrer drastiquement la ceinture pour affronter cette période critique”.

Réduction des frais généraux, réorganisation interne, outil de suivi quotidien des situations de chantiers. Mais aussi achat massif de masques, mise en place de protocoles pour le respect des gestes barrières. Autant de décisions obligatoires mais coûteuses. “L’impact réel de cette crise sera connu à la mimai mais nous prévoyons une baisse de notre CA et de nos résultats. Ce qui nous fait dire que nous avons bien fait de mettre quelques noisettes de côté”, ajoute Antoine Metzger 

blank

Pour autant, l’année 2019 était celle d’une croissance exceptionnelle, à hauteur de 23 %. Faisant passer son CA de 2 à 2,5 Mds d’euros. “ C’est le fruit du modèle et de l’engagement de nos salariés. Mais aussi de notre diversification de ses cinq dernières années. Les performances obtenues attestent bien que nous étions prêts et même su anticiper la reprise. Notre résultat opérationnel progresse de 40 % de 48 à 68 M€. Ceci avec des marges dans le BTP toujours aussi faibles”, rappelle le Président de NGE. Au vu de ces résultats encourageants, l’équipe dirigeante reste donc assez sereine pour traverser la crise. “Bien sûr, sans distribuer de dividendes, pour une année délicate à gérer”, assure encore Antoine Metzger.

De solides fondations

L’ADN de NGE de savoir travailler ensemble et de promouvoir les synergies internes entre nos 7 métiers démontrent l’efficacité du modèle. Les régions multimétiers ont profité d’une année pré électorale.Elles ont su aussi remplir leur carnet de commandes sur 2020 en se positionnant et se diversifiant sur des travaux à forte récurrence”, explique à son tour Jean Bernardet. Du côté des filiales spécialisées, la proximité avec leurs clients et les synergies dégagées avec les régions ont également assuré une belle levée de croissance avec un effet positif sur le carnet de commandes.

Les grands projets sont un puissant moteur de développement pour le groupe français. En Ile-de-France, nous participons au Grand Paris Express où nous faisons parti du club des majors, mais aussi Eole ou encore le CDG Express. En province, nous sommes actifs sur le plan fibre, où nous avons connecté 500 000 prises en 2019 sur les 2 millions de branchements à réaliser”, détaille encore Jean Bernardet.

L’international est aussi un sujet au coeur du développement du groupe, ceci depuis l’arrivée de TSO en 2012. Deux grands projets signés en PPP viennent d’ailleurs conforter cette stratégie. Un premier en Uruguay, pour une ligne ferroviaire de 300 kms à construire en 3 ans et qui implique tous les métiers de NGE. Un deuxième au Cameroun pour la réalisation d’un barrage. Hors France, NGE dispose de 8 installations fixes comme au Maroc qui compte 1000 collaborateurs.

Sur les concessions, métier en pleine expansion, NGE a livré deux beaux projets en PPP comme le contournement St Flour dans le Cantal. Et dans les signatures récentes, l’Aréna du Futuroscope de Poitiers. Mais aussi pour la nouvelle entité NGE Immobilier, deux programmes à Rennes-Cesson et Brignoles.

Quid de la crise sanitaire

Notre Carnet de commandes est juste incroyable ! Il a été multiplié par 3 entre janvier 2016  et janvier 2020. Ce qui veut dire qu’en 2016, nous avions moins d’un an de visibilité. Aujourd’hui presque 2 ans. Et la bonne nouvelle c’est que ce carnet de commandes nous attend et nous subissons, aucune annulation de commandes. C’est l’avantage de gérer un encours et pas un flux”, rappelle Antoine Metzger.

Et malgré la période, NGE veut continuer d’investir dans l’humain avec une prévision de recrutement de 10 000 personnes d’ici à 2024 pour atteindre les 15 000 salariés. L’optimisme règne en maître chez NGE.

Le déclenchement de cette crise a mis la pagaille dans la chaîne de transmission de notre filière de constructeur. Je compare cette situation à une cordée le rythme d’avancement est lié à tous. Et ce n’est pas le cas aujourd’hui. Les préfets sont là pour battre la mesure de la reprise et rappeler à l’ordre les acteurs qui ne joueraient par le jeu. Mais le défi du redémarrage reste énorme, sans aucune visibilité et assurance d’un retour à la normale”, insiste le Président. 

Mais NGE est pourtant en mode reprise et bien décidé à mettre le paquet pour rattraper le retard. Notamment pour la période estivale, où Antoine Metzger parle d’une véritable « remontada » en faisant appel au bon sens et à l’engagement de ses salariés pour redoubler d’effort. “J’attends des pouvoirs publics un soutien par des décisions concertées et rapides sur des grands projets à venir. Mais aussi au niveau des collectivités qui seront forcément impactées. Qu’elles puissent aussi tenir leurs engagements sur les projets d’investissements dans les infrastructures« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

deux × 3 =