«En chair» lyonnaise

262
David Dahirel et Antoine Arnould lors de l'inauguration de la plate-forme Ritchie Bros de Nivolas Vermelle en nord Isère

Si on vous parle de bonne chair et de bons vivants. Vous me dites tout de suite Lyon ! Et bien, Ritchie Bros se met à table en terres lyonnaises avec une nouvelle adresse pour ses enchères en ligne. A Nivolas-Vermelle en Isère pour être exact, à une grosse demi-heure de Lyon par l’autoroute du ski, l’A43. « The place to be » pour attirer le Tout Lyon du TP.

Le Dig Tour 2024


Ils étaient tous là pour inaugurer la nouvelle plate-forme logistique pour l’Auvergne Rhône Alpes du leader mondial de la vente aux enchères sans réserve. Distributeurs, revendeurs, loueurs, entrepreneurs, ça sentait la bonne réunion de famille ou de potes qui venaient renifler les bonnes affaires ou pas.

Et ça s’est passé la veille de la vente officielle, histoire de se rendre compte que cette nouvelle localisation plus près de Lyon était bien remplie avec des matériels de premier choix. Comme ces deux tombereaux articulés, un Cat 730C 6×6 de 4633 h vendu à 152 500 € et un Volvo A30F de 2014 cumulant 6 895 h cédé pour une enchère de 124 000 €.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

Pour cette quatrième vente de l’année, la deuxième pour Nivolas-Vermelle, plus de 2 000 lots étaient mis aux enchères digitales. Sur place, en Isère il y en avait 73, à tester s’il l’on le souhaitait. Et comme à l’habitude ces matériels avaient passé une première inspection technique des pros de la « maison » pour renseigner sa fiche technique disponible sur le site, avec les photos et les films en rapport.

Connexion mondiale

 » Ce qui est toujours impressionnant dans nos ventes et surtout en ce moment où les marchés mondiaux sont tous en pénurie de grosses machines, c’est la diversité géographique des enchérisseurs. Sur cette vente, les américains, canadiens et australiens étaient bien représentés, le taux de change du dollar aidant. Pour l’anecdote, des australiens s’étaient positionnés au préalable sur les tombereaux articulés, même si le transport leur coûtera 55 000 € par véhicule », explique David Dahirel, directeur commercial France..

Ritchie Bros est donc une machine mondiale bien rôdée. Où il est facile de communiquer entre filiales sur la disponibilité et l’état des matériels à vendre. Ces lointains clients missionnent souvent leur propre spécialiste indépendant pour réaliser leur diagnostic technique.

L’avant et l’après

La vente du 27 et 28 septembre s’est déroulée sur les 4 sites en simultanée et fut encore un bon cru. L’occasion étant aujourd’hui une vraie roue de secours de pas mal d’entreprises en manque de matériels neufs. En Europe, c’est toujours du récent qui est recherché avec peu d’heures et en bon état. Le plus vieux est exporté bien plus loin. Les chiffres pour cette vente donnaient 2 625 inscrits, 643 acheteurs, 2 257 lots vendus, avec un top des 5 pays acheteurs, la France, l’Espagne, la Belgique, la Pologne et le Portugal.

 » Encore une fois, notre objectif est de toujours fournir la bonne solution en fonction des objectifs du client. Soit il peut vendre pas lui même en affichant sur la plateforme d’offres Mascus sa machine. Par ce biais, il faudra compter 200 jours. Soit il choisit notre place de marché, Marketplace-E, avec un prix estimé par nous après inspection, et là le délai moyen de vente est compris entre 70 et 120 jours…

Enfin, il peut jouer la carte de l’enchère sans réserve et là c’est de l’instantané. Avec tous les services qui vont avec pour l’accompagner, inspection technique du matériel, transport ou pas, et proximité avec nos 4 plateformes réparties en France. En ce moment les prix des ventes aux enchères n’ont jamais été aussi hauts, 30 % en moyenne par rapport à 2019. Comme je dis toujours, la bourse c’est la boussole de l’économie mondiale, les ventes aux enchères c’est la même chose pour l’activité construction« , reprend David Dahirel.

Le local de l’étape

Celui qui connaît tout le monde dans le coin, c’est bien Antoine Arnould, 15 ans de maison, il a tout vu tout connu. Alors quand on inaugure sa nouvelle plate-forme il est chez lui et on vient pour le voir.

« Chez Ricthie Bros, l’humain reste fondamental, et nous faisons tout pour garder le contact. Cette plate-forme régionale en est l’exemple concret. Ce qui extraordinaire, c’est la richesse et la diversité de nos relations. Où l’on rencontre des passionnés du matériel qui voit l’enchère comme un jeu avec le côté adrénaline. Il y a les sceptiques que l’on doit convaincre au quotidien. Et il y a enfin les réfractaires, ceux qui doivent encore évoluer en mentalité. A chaque profil sa solution« , réplique en bon commercial Antoine, présent depuis le début de l’histoire Ritchie en France.

Comme vous l’avez compris, chez Ritchie Bros. tout est possible pour donner envie et confiance à l’utilisateur. Car là où l’enchère faisait peur, par le prix sans réserve ou la mauvaise presse sur la vente de matériel « à l’arraché », Ritchie Bros a construit un environnement serein.

« A nos débuts en France, nous subissions la mauvaise image des enchères, comparables à des liquidations d’entreprises. 15 ans après c’est devenu un circuit de vente reconnu pour l’occasion de machines et d’outillage. Parfois même rendu plus sûr par la qualité de nos expertises et la connaissance approfondie des marchés mondiaux de l’occasion. Particulièrement sur les fluctuations de l’offre et de la demande. Avec 5,6 Mds$ de CA et une valorisation boursière à 7,5 Mds$, nous pouvons prétendre assurer le juste prix d’une machine au niveau mondial« , témoigne encore David Dahirel.

Le sauce à l’américaine, c’est aussi de pouvoir donner toujours plus de services pour le même tarif. Par la richesse de ces données accumulées, ventes après ventes, Ritchie fait figure d’analyste de premier plan de la statistique mondiale du marché de l’occasion. Avec une appréciation par marques, par typologie de machines, par cultures d’achat entre pays et régions… Et surtout sur l’évolution des prix par famille et tonnage d’engins. « Ces études statistiques alimentent un environnement digital global très poussé, même unique en son genre, qui va dans le sens de la dématérialisation et de l’économie carbone. Vous verrez un jour, il n’y aura même plus besoin de toucher du doigt un matériel physiquement. On se servira de réalité augmentée, d’hologramme de machines et d’autres outils virtuels. La transformation digitale est la clé de notre développement, nos actionnaires nous attendent sur ce point», conclut David Dahirel.

Yves Portal un fidèle parmi les fidèles des ventes aux enchères Ritchie Bros depuis 17 ans ! Il teste avant d’acheter, d’où l’intérêt de la plateforme délocalisée près de chez lui. IL vend aussi par le même circuit

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

neuf + deux =