Rototilt et Steelwrist créent la norme Open-S

77
Norme Open S

Steelwrist et Rototilt ont décidé de s’associer afin de créer une norme ouverte pour les systèmes de couplage automatique : la norme Open-S. L’objectif, c’est que les utilisateurs puissent utiliser des outils hydrauliques avec les tiltrotateurs indépendamment de leur marque.

KRAMP CONSTRUCTION

Comme l’explique Stefan Stockhaus, PDG de Steelwrist,  » les normes ouvertes facilitent la vie quotidienne. Et ce, qu’il s’agisse de prises électriques, de connecteurs informatiques ou d’attaches rapides pour pelles. De plus, la norme Open-S s’appuie sur une norme indépendante et établie qui existe déjà pour les attaches rapides, à savoir la norme S ». C’est pourquoi avec le PDG de Rototilt, ils se sont associés pour créer la norme Open-S. « Nous croyons en une concurrence saine, où les acteurs du secteur visent à proposer les meilleurs produits. Nous ne voulons pas enfermer les clients dans une interface. Par exemple si un client achète un tiltrotateur Rototilt, il doit pouvoir être certain qu’il fonctionnera avec un outil conforme à la norme Open-S » poursuit le PDG de Rototilt.

Cette norme permettra donc au client de choisir ses équipements librement. Et, Steelwrist et Rototilt affirment également que cette norme Open-S induit des solutions de sécurité et un développement technique continu. Pour les deux industriels, cela devrait inciter un plus grand nombre de clients à s’équiper d’un système de couplage automatique. Une solution qui permet de gagner un temps précieux sur les chantiers.

blank

La norme Open-S est détenue par Open-S Alliance. Cette organisation est dirigée par des techniciens issus des entreprises membres. À l’heure actuelle Steelwrist et Rototilt, en attendant que cela fasse des émules. « Tous les acteurs sérieux qui croient en l’utilité du concept d’une norme commune sont bienvenus » conclut Stefan Stockhaus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

8 − cinq =