La démolition boostée en puissance et en légèreté 

325
Exposés sur Pollutec à Lyon, le robot de démolition et sa cisaille incroyablement puissante par rapport à son poids (150kg)

Ces deux innovations dédiées à la démolition nous viennent de Pologne. D’une part la pince à béton X150 développée par Tophoe, impressionne par son rapport poids (150 kg) / puissance de concassage et de cisaillage. Elle peut s’adapter sur une mini-pelle à partir d’une tonne ou un robot de démolition multi-tâches, comme l’ARE 1.0 (Advanced Robotic Engineering). 

C’est sur le stand de Curty Matériels, concessionnaire Hyundai sur la région Rhône-Alpes, lors du dernier salon Pollutec que l’on a pu découvrir ce robot de démolition ARE avec sa pince à béton de 150 kg (commercialisation en 2024). A la tête de l’entreprise polonaise Tophoe, concepteur de l’outil, David Nouraud, responsable également des ventes à l’international pour ARE, le concepteur du robot. « Nous avons aujourd’hui démarré plusieurs partenariats avec des distributeurs de marques comme Ammann, Bergerat, Kobelco ou Hyundai et nous continuons à en chercher des nouveaux. Je compte aussi sur Curty Matériels pour nous représenter régionalement», annonce le dirigeant français expatrié en Pologne. 

Une pince qui en impose

Après plus de 3 ans de R&D, Tophoe livre une pince aboutie, dépassant ce que l’on peut connaître en puissance de coupe, de 34 à 100 t en cisaillage, tout en étant adapté sur une petite machine, de la minipelle à partir de 1 t et robot dédié. « Une puissance impressionnante par la seule action du vérin, amplifiée par un booster (500 bars max.). La pince à béton X150 ne fonctionne qu’avec un débit hydraulique minimal de seulement 20 l/min. Cet outil va permettre à tous ceux qui ont déjà une mini pelle de faire de la démolition », souligne le dirigeant.

Le dig tour 2024

En acier Hardox, la mâchoire de la cisaille offre une ouverture de 330 mm pour une force de coupe de 1075,9 kN. Elle peut s’attaquer à des armatures d’un diamètre jusqu’à 30 mm. L’accessoire Tophoe a d’ailleurs remporté le 2e prix lors du dernier congrès DLR (Distribution, location, réparation). Des retours positifs qui augurent bonnes perspectives sur le marché français. Tophoe propose également un kit électrovanne fonctionnant sur batterie 12V avec télécommande.  

Un robot autonome 

Le nouveau robot de démolition ARE 1.0 d’une tonne, en cours de brevet, fonctionne sur batteries pour se déplacer en autonomie avec un temps d’utilisation sur chantier de 30 min.  » Pas besoin de faire appel à une autre machine pour déplacer ou faire pivoter le robot sur chantier », précise David Nouraud.

Après, pour travailler il sera branché sur du 400 V et rechargera ainsi en même temps sa batterie. Le robot est par ailleurs doté d’une fonction Plug & Play pour les branchements par câbles et boitiers électriques. En option il existe un système de suivi de ses paramètres par transmission GSM. « Ce système apporte un gain en termes de maintenance préventive mais aussi, en termes d’appréciation de l’efficience du robot », ajoute encore le responsable. 

V. Velez

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

12 − 6 =