Avenir Déconstruction frappe au sommet, 76 m !

2773
Avenir Déconstruction pelle Liebherr 9150 Kocurek
Liebherr puis Kocurek ont été les plus pertinents dans leur offre et leur capacité à s’adapter à la demande d'Avenir Deconstruction.

Le bordelais Avenir Déconstruction, 1er acteur indépendant français du secteur, introduit le plus gros porteur du marché. Une pelle Liebherr R9150 adaptée sur châssis d’une R9200 avec un bras télescopique monumental Kocurek de 76 m de hauteur. L’ensemble approchant les 300 t.

Sturno offre d'emploi

Cette nouvelle pelle hors-norme sera le plus gros modèle européen jamais construit. Elle va embarquer pour la Guadeloupe pour réaliser en 2021, la déconstruction de plusieurs barres HLM. “ Cet investissement, qui aura pris plus de 2,5 ans à finaliser, en incluant des retards dus au Covid, vient renforcer notre image et nos moyens sur l’abattage mécanique de grande hauteur. 76 ml de flèche, c’est impressionnant. Cela va nous permettre d’embarquer de la grosse cisaille 5 t à 68 ml. Là où est la concurrence est dépassée sur la question productivité. Et évitant la phase d’écrêtage préalable des parties supérieures. Par des engins du type robots ou pelles compactes treuillés à la grue », explique Jean-Philippe Renier, Pdg d’Avenir Déconstruction.

L’entreprise de démolition est un spécialiste du genre, reconnue pour les moyens lourds qu’elle peut mobiliser sur un même projet. Comme avec sa pelle Hitachi ZX870 de 170 t avec son bras de 55 ml pour descendre plusieurs silos de très grande hauteur sur le port du Havre.

blank

«  Dans Les TP, les majors ont depuis longtemps intégré toute la chaîne de production, de la matière première à la finition, sur des marchés clé en main.

EN démolition, nous nous battons à armes égales. AVEC l’avantage de notre flexibilité, de notre réactivité et de notre force de frappe. Sans oublier notre parfaite maitrise de la démolition à l’explosif. Face au défi de la concentration de notre secteur, nous atteignons un nouveau sommet ! »

JEAN-PHILIPPE RÉNIER. AVENIR DECONSTRUCTION

Toujours plus haut

Cette fois-ci, Avenir Déconstruction passe à la vitesse supérieure, en franchissant le cap des 75 m de hauteur de travail pour un poids d’outils embarqués de plus de 2 t. Avec la possibilité d’utiliser des outils de 3 t à 72 ml, de 5 t à 68 ml, de 15 t à 34 ml et de 25 t à 20ml.

On achète un concept avant d’acheter un matériel. L’étude de faisabilité est aussi importante que le choix du porteur. Et à ce jeu, Liebherr puis Kocurek ont été les plus pertinents dans leur offre. Et leur capacité à s’adapter à notre demande. Il nous fallait une machine capable de nous faire remporter le marché de la Guadeloupe que nous visons depuis longtemps. Il concerne 3 bâtiments de 20 niveaux pour un montant de 25 M€ ”, reprend le Pdg.

Pour satisfaire à la demande du démolisseur, Liebherr a proposé un compromis en mixant deux modèles. Avec le haut d’une pelle R9150 de 150 t, et le châssis d’une R9200 de 200 t. Partant du principe que les travaux de démolition ne nécessitent pas autant de puissance qu’une pelle en excavation pure.

C’est l’expertise du britannique Kocurec avec la collaboration des équipes AD, qui ont pu faire de cette pelle d’excavation, un engin de démolition qui va travailler à très grande hauteur. Ce qui veut dire une transformation complète du châssis pour reprendre un bras qui va télescoper jusqu’à 76ml. Cela a nécessité des modifications de structures en profondeur, jusqu’à désossé et découpée certaines parties afin d’allonger le châssis. Son empattement très conséquent reste fixe, sans voie variable. Les seuls éléments qui ne sont pas vraiment impactés sont l’hydraulique et la motorisation

Télescopique ou bras 3 parties

La question ne se pose pas vraiment comme cela. Le bras télescopique est de par sa conception plus fragile, reprenant des forces assez importantes sur un seul axe. Il sera également moins polyvalent que celui en trois parties qui peut éventuellement travailler en négatif ou à plus grande portée. Mais c’est le bon compromis pour atteindre une grande hauteur avec des outils de démolition lourds. Ce qui est un avantage pour travailler sur des bâtiments type HLM où les bétons ne sont pas trop durs.

La technologie du bras télescopique est depuis longtemps validée. Même si les premiers modèles faisaient à l’époque polémiques sur le marché français. Comme sur une version de pelle Komatsu PC1250 avec son bras de 55 m.

Chez Avenir Déconstruction, en tous les cas, qui utilise depuis un certain temps plusieurs modèles dont deux pelles Liebherr 954 avec son bras Kocurek de 36 met 960 avec son bras de 41m, les retours sont positifs. Dans cette même logique de grosse production, Avenir Déconstruction gère un parc conséquent de cisailles, de broyeurs et de pinces à ferrailles. Sur cette nouvelle pelle maison, il est prévu de lui adapter une cisaille VT50 Verachtert de 4,5 t remplacée depuis par le MP345 de Cat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

deux × cinq =