Merlo plombe son châssis

321
Merlo France Laurent Menard Alban Levrard
Laurent Mernard et Alban Levrard parlent transition énergétique chez Merlo avec l'arrivée du E Worker et du Roto Plug and Play

A la différence de certains, Merlo opte pour une technologie plomb pour son chariot électrique E Worker. Disposé en fond de châssis, ce rack de batteries plug and play offre une grosse autonomie, plus de puissance et un contrepoids naturel pour un centre de gravité bas.

Ce modèle de 2.5 t pour 5 m de hauteur de levage est disponible en deux puissances, 66 kW (90 ch) ou 44 kW (60 ch). Ultra compact et tout terrain, le EWorker dispose d’un système directionnel arrière garantissant un rayon de giration minimal.

La technologie plomb depuis longtemps éprouvée sur les chariots à mats peut être considérée comme moins durable sur le nombre de cycles de recharge. Mais semble bien adaptée pour un engin de manutention utilisé en servitude sur chantier et non pas en production directe. Elle autorise de plus plusieurs recharges d’appoints en cours d’utilisation sans dégrader les performances des batteries. Sans parler d’un coût d’acquisition raisonnable par rapport au Lithium-ion.

Le Dig Tour 2024

Merlo annonce également pour cette année un Roto plug and play. « En électrique comme en thermique, Merlo reste dans la même logique. Des modèles haut de gamme en spécifications techniques et en dotation d’équipements. Cela correspond à une cible d’utilisateurs a la recherche de performances… en location aussi« , explique Laurent Ménard. Directeur Merlo France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix + 3 =