LaBounty dure comme fer

49
blank

La marque américaine LaBounty est emblématique de la cisaille à ferrailles. Elle se positionne comme l’outil de choix des recycleurs et démolisseurs.

blank

Sa maîtrise de la coupe nette de tôles n’est pas à démontrer. La pince LaBounty possède une forme brevetée de mâchoires en bec de perroquet. Ce qui garantit un point de croisement optimal entre celle du haut et du bas. Parallèlement le contrôle du jeu est à ce point précis que sur une mâchoire neuve l’espace sera de 0,25 mm entre les lames.

C’est pour cela que nous conseillons de contrôler les cisailles toutes les 8 heures d’utilisation. Ou quand l’usure des lames de coupe est importante, soit un espace de 0,75 mm maximal. Des cales en acier vont permettre de reprendre le jeu au moment où l’on procède au retournement des lames ”, explique Brise Paillet, coordinateur France.

blank

Autres spécificités de la pince LaBounty, son système de fixation des couteaux par vis serrées à sec. Mais aussi une tige forgée, avec un système de tête de vérins vissée et un vérin inversé, tête en bas. Ce qui veut dire que c’est uniquement le fût du vérin qui sort. Cela sera le seul élément exposé au choc et non pas la tige.

Comme beaucoup d’autres modèles, les pinces à ferrailles LaBounty reçoivent une speed valve pour diminuer le temps de cycle fermeture/ouverture, qui se déclenche au contact de la tôle à sectionner

Histoire de productivité

Si le positionnement de la marque reste premium, c’est aussi par le rendement atteint en découpe. Les temps de cycle, ouverture/fermeture, à vide, sont compris entre 10 à 11 s. Cela est bien évidemment possible uniquement si l’installation hydraulique du porteur est adaptée. Pour les petites pinces, MSD1000R d’une tonne ou MSR1500R de 3 t, les puissances hydrauliques sont suffisantes, la pression de service étant en moyenne de 350 l/min pour une pelle.

Par contre pour une plus grosse cisaille, le débit jouera sur la rapidité de l’ouverture et la fermeture. Pour un cycle de coupe optimal, le retour d’huile doit être pris en compte car cela peut provoquer des contre-pressions et de l’échauffement. Ces temps de cycles courts seront d’autant plus importants dans une production d’un industriel du recyclage. Plus de coupes, plus de rendement, c’est plus de production et de revenu au bout du compte.

Nous avons créé en Italie un stock sous douane d’une quinzaine de cisailles à ferraille pour raccourcir les délais de livraisons. On y trouve de la 7R d’un poids de 500 kg à la MSD2500R de 5 t. Pour les modèles supérieurs, jusqu’à la 8 t, la délai est de 2 à 3 mois. De même nos nouveaux partenaires distributeurs, ont aussi investi dans la marque et stockent un ou deux modèles”, assure Brice Paillet. Les premiers exemplaires commencent d’ailleurs à être vendus, Blanchard TP dans l’Ouest et Prowimat dans le Sud-Est.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 × 2 =