Pour Sitech, le guidage, c’est de la productivité et de la précision

284

Sitech France, distributeur exclusif de la marque Trimble en France est un habitué du Dig Tour. Pour le spécialiste du guidage d’engins et de la topographie, partenaire technologique des TP, pas question de ne pas accompagner les professionnels sur cet événement. 

Le Dig Tour 2024

Choisir son système de guidage, c’est prendre position pour une marque et un partenaire. Tout comme une solution d’optimisation des chantiers, sur le suivi de production. Le distributeur, fort de ses 85 salariés et d’un réseau d’interlocuteurs présents sur toute la France, a toujours basé son développement tant sur ses solutions techniques que ses services : conseils, suivi des clients mais aussi, SAV et formation, comme différence première. 

L’idée est de faire la promotion d’une solution globale intégrant bien évidemment le guidage, mais pas que, un environnement complet d’assistance tant pour l’opérateur que les exploitants. Une bonne illustration de cette démarche, Sitech met une nouvelle fois à disposition sur son stand, son simulateur de guidage. 

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

«Que ce soient des pelles, bull ou dernièrement, la décapeuse Caterpillar ou les petites niveleuses EasyGrader de Soerma TP, des modèles présentés sur le Dig Tour, nous sommes en capacité de les équiper avec notre solution de guidage 3D de dernière génération Trimble Earthworks», explique Léopold Cosnard, commercial secteur Normandie présent à Saint-Aubin-sur-Gaillon, première étape du road show,

Premier intérêt : gagner du temps 

Le guidage est d’abord un outil, une assistance pour le chauffeur qui va l’aider à gagner en autonomie et en productivité puisqu’il pourra atteindre beaucoup plus rapidement la côte finale, avec une meilleure précision (centimétrique ou millimétrique) et sans avoir à y revenir.

Des arguments qui font de plus en plus d’adeptes, mais dont le développement est souvent freiné par l’investissement qu’il représente. Car la technologie a un coût, notamment lorsqu’elle s’inscrit dans l’évolution vers une nouvelle ère, celle de l’automatisation, de la connectivité avec le digital, et de la réalité augmentée avec la 3D.  

Des solutions de guidage qui répondent également à des exigences croissantes en matière de rapidité d’exécution, de qualité, de rentabilité et de sécurité, puisque plus personne n’aura besoin d’évoluer autour de la machine. Plus récemment, les enjeux environnementaux et la réduction de l’empreinte carbone bénéficient également des économies de carburant et matériaux. 

Des systèmes intuitifs 

« Chez Sitech, nous essayons de participer à un maximum d’événements, au moins les plus importants, reprend le commercial. C’est là où nous pouvons rencontrer les entreprises qui n’ont pas de guidage aujourd’hui parce qu’elles n’y voient pas encore l’intérêt, mais qui demain, lorsqu’elles seront prêtes à franchir le pas, choisiront nos solutions. ».

Le point fort du guidage Trimble est aussi l’utilisation d’un logiciel métier, dont l’interface utilisateur a été rendue la plus intuitive possible. Une seule journée de prise en main de l’équipement permet d’utiliser l’ensemble des fonctionnalité. « La pelle sera sans doute la machine qui demandera le plus de connaissances de base du logiciel. Notamment sur l’autonomie des fonctions. En cas de soucis, Sitech peut prende la main à distance sur le logiciel, pour gagner du temps », assure le spécialiste.  

Encore du chemin à faire 

A l’image des engins de TP qui affichent résistance et longévité (s’ils sont entretenus), les systèmes de guidage Trimble ont adopté la même exigence de durabilité face aux contraintes sur chantiers. «Les premières générations tournent depuis une quinzaine d’années, c’est un outil fait pour durer. Il pourra par ailleurs être désinstallé pour être réinstallé sur une autre machine par exemple, notamment en cas de revente de la machine », souligne Léopold Cosnard.

Désormais, même si le guidage est presque devenu un standard sur la plupart des bulls et des niveleuses, les pelles restent moins équipées. «Toutefois le marché évolueOn verra sans doute le montage en usine se généraliser dans quelques années».

VV 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

vingt − quatre =