Asphalte à basse température pour moins d’émission

67
asphalte basse température
L'asphalte à basse température peut être ajouté à n’importe quelle centrale d’enrobage par le Plug & Work de Benninghoven – via le module de bitume mousse ou des systèmes d’ajout d'additifs solides ou liquides.

Cela fait de nombreuses années que l’asphalte à basse température existe. Et, son usage se répand car il permet de réduire l’empreinte carbone et consomme moins d’énergie. Les centrales de Benninghoven montrent qu’en plus que c’est compatible avec un asphalte de qualité.

  • Rototilt quickchange sept TPA
  • MB Crusher TP & Aménagements

Pour faire simple, il s’agit de matériaux enrobés dont la température de production est de 110°C à 130°C tandis qu’un asphalte chaud sera produit entre 140°C et 180°C. Pour avoir un résultat de qualité sans ces degrés élevés, il faut ajouter de l’eau ou des additifs.

En effet, pour faire baisser la température, la viscosité du bitume doit temporairement être réduite. Cela se produit en ajoutant de l’eau (bitume mousse) ou des additifs. En mélangeant le bitume chaud à de l’eau, le bitume mousse et le volume se multiplie. Et, la surface agrandie permet un meilleur mouillage des granulats minéraux dans le malaxeur. Les minéraux sont ainsi bien enrobés, même lorsque la température baisse.

Exemple d’une production quotidienne de 2 000 t d’asphalte. (Deutscher Asphaltverband e. V., guide Asphalte, asphaltes à basse température)

Des économies importantes

D’après l’association allemande de producteurs d’enrobés « Deutscher Asphaltverband » en réduisant de 30°C la température, on économise 0,9 l de fuel par tonne d’asphalte fini! Et, sur une journée de production de 2000t d’asphalte à basse température, la réduction des émissions de CO2 est de l’ordre de 6 000 kg par jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

3 × cinq =