Quand le finisseur électrique arrive en ville

719

Silence, ça tourne ! Non ce n’est pas le dernier film de Lellouche, mais bien le finisseur midi SD1880 W de Dynapac en version électrique. Après sa tournée dans le Grand Nord, il a fait ses premiers tours de roues en Isère et dans le Rhône. Pour l’occasion, il a troqué son moteur thermique sans AdBlue de 55kW (74,5 ch) par un moteur électrique sans vraiment changer le châssis pour conserver ainsi sa maniabilité.

Le Dig Tour 2024

A la base, un finisseur sur roue permet de se déplacer rapidement d’un endroit à un autre, de retourner à son porte-chars ou alors aller à une borne de recharge. Ce qui veut dire qu’il sera autonome tant pour se faire recharger que pour son utilisation au quotidien. Et surtout il sera compatible pour évoluer en centres urbains où se concentrent la problématique des émissions polluantes, particules fines, bruit, impact carbone à la mise en œuvre de l’enrobé.

En parallèle, les villes imposent des Zones à Faible Emission pour les voitures, les fourgons et même les camions. Les engins de TP en sont exclus… mais pour combien de temps ? La Norvège et les Pays-Bas ont déjà sauté le pas. « Nous avons lancé le SD1800W e pour pouvoir non seulement respecter les contraintes des pays du Nord de l’Europe mais aussi pour valider ces technologies disruptives et proposer d’autres façons de travailler« , explique Dynapac pour présenter sa démarche verte.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

UN FINISSEUR MIDI SUR ROUES ?

Les finisseurs midi proposent des largeurs de travail de 1 750 à 3 500 mm. Un jeu d’extension de table de 2 x 300 mm, permet d’arriver à 4,10 m tout en conservant une largeur de transport < 2,50 m ! Un gabarit assez idéal de machines pour la ville, les rues, les parkings, etc.

L’implantation dans le châssis du pack batterie et des moteurs électriques offrent de plus au finisseur un très bon équilibre des masses. Tout en conservant un poids de 10 tonnes, le centre de gravité est déplacé vers les roues arrières, pour une traction améliorée.

Comme pour les versions thermiques avec une jauge de réservoir, le niveau de batteries est toujours visible sur l’écran. Au niveau sonore, ce finisseur électrique à la base silencieux n’émet qu’un seul bruit, l’alarme de recul de type « cri du lynx ».

Ce modèle intègre un système de nivellement complet (2 ultrasonics et 1 pendule), les capteurs de vis et deux télécommandes de table.

COMBIEN DE TEMPS EN UNE SEULE CHARGE ?

Grâce à l’utilisation de la préchauffe de la table sur borne (fonctionnalité incluse dans le finisseur électrique), il est possible de travailler plus de 4 h sur le chantier. Sur une journée complète, avec une recharge rapide pendant la pause de midi, il est possible de travailler 8 h. Grâce à sa compatibilité avec la plupart des bornes fixes de recharge de plus de 22kW, il est possible de se recharger facilement dès qu’on en a l’autorisation

Les bornes de 22kW permettent de recharger et/ou de chauffer la table électrique. L’utilisation de bornes « superchargeur » de 80kW en courant continu offre des temps de recharge très rapides !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

6 − 4 =