Le BPE en mode tout-terrain

110
Dieci Garcia TP Autobétonnière
Garcia TP développe une nouvelle activité avec cette auto bétonnière Dieci capable un béton normé

Les frères Garcia sont bien connus sur Nevers dans la Nièvre. Ils sont nés là bas, puis ont traîné leurs bottes pendant pas mal d’années sur Paris avant de revenir chez eux. Même si ça lui arrive de regretter l’activité florissante parisienne, face au désert économique de sa région, Fabrice continue d’y croire et d’investir dans de nouvelles solutions.

Rototilt R1-R8

C’est fois-ci, c’est le béton prêt à l’emploi à portée de tous… maçons, particulier. Et pour cette nouvelle activité, une structure à part de Garcia TP a été créée qui s’appelle Béton Loire Morvan S.A.S. Sa première machine est une auto bétonnière Dieci.

Cette auto bétonnière Dieci AB 4700 CCS dont l’usage est encore méconnu en France a l’avantage de produire un BPE normé (NF EN 206). Ceci grâce à un automate embarqué qui garantit le bon dosage en ciment, sable, granulats, eau et autres additifs (Chryso).

blank

Avec son godet chargeur de sables et graviers de 600 l de capacité avec peson intégré, l’auto bétonnière Dieci va produire des gâchés de 3,5 m3. Ceci à la demande et n’importe où puisque pouvant se déplacer en totale autonomie à une vitesse de 27 km/h. A partir de cette unité mobile de production de BPE, Fabrice va aussi se lancer dans une activité de production de blocs, en utilisant des moules du fabricant hollandais BetonBlock.

Fabrice-Garcia Garcia TP Dieci

Le gros plus de l’engin, c’est son système de dosage d’une extrême précision. On est ainsi sûr d’obtenir le béton souhaité et toujours bien homogène”, explique Fabrice Garcia, gérant de l’entreprise.

Contrôle de béton normé

La pièce maîtresse de ce nouveau système est le contrôleur embarqué en cabine, doté d’un écran couleur de 3,5“, d’un clavier alphanumérique à 15 touches, d’entrées analogiques et numériques, d’un port USB et d’une imprimante incorporée pour l’archivage des données. Ce contrôleur simple et intuitif permet de peser avec précision les matériaux, de charger automatiquement l’eau selon la quantité désirée et de gérer jusqu’à 128 formules différentes. Il est également possible, pendant le malaxage, de gérer l’ajout de deux différents additifs, contenus dans des réservoirs spéciaux d’une capacité de 30 litres, et de décharger de la benne l’excédent de matériau.

Le boîtier électronique, grâce aux capteurs situés sur le bras de chargement, vérifie que la quantité de matériau qui doit être introduite soit conforme au mélange présélectionné.

Il est possible de surveiller en temps réel la quantité d’eau en chargement grâce à la présence d’un débitmètre, et le système interrompt automatiquement l’ajout d’eau.

Le pesage peut se faire avec l’engin en mouvement. Les variations de la quantité des ingrédients dans les mélanges peuvent être immédiatement enregistrées, imprimées ou archivées pour une réutilisation future.

Un engin passe partout

Conçu sur un châssis tout terrain, l’auto bétonnière Dieci a une bonne aptitude au roulage de chantier, et peut aller au plus près du lieu de déchargement. Et pourquoi pas directement chez le particulier grâce à un empattement limité à  2 400 mm. L’engin offre aussi une bonne garde au sol de 360 mm avec un rayon de braquage de 5 370 mm

La toupis se lève pour faciliter le vidage qui peut se faire sur les 3 côtés par une rotation de la goulotte. Une pompe à pistons axiaux assure la régulation de la vitesse de rotation de la toupie, en fonction du type de béton à fabriquer.

«  Après le TP et le transport, on se lance dans la production de béton, une activité bien complémentaire, qui j’espère nous fera connaître de nouvelles applications et de nouveaux clients. L’auto bétonnière n’est pas trop connue en France, autant que cela nous permette de faire la différence », conclut Fabrice, toujours aussi curieux des nouvelles technologies dans le monde des TP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

3 × 4 =