Aménagement hydroélectrique, le chantier avance bien

60
Des équipes de Spie Batignolles génie civil et leurs co-traitants travaillent en ce moment sur l'aménagement hydroélectrique
©actophoto

Des équipes de Spie Batignolles génie civil et leurs co-traitants travaillent en ce moment sur l’aménagement hydroélectrique de la Sarenne. A ce jour, la moitié du tunnel est creusé malgré la complexité du chantier.

MB crusher TP & Aménagements

C’est en Isère que se déroule ce chantier. L’opération consiste à créer un réseau de conduites pour permettre l’acheminement de l’eau entre la prise d’eau au pied de l’Alpe d’Huez jusqu’à l’usine d’exploitation à Bourg d’Oisans. Le chantier comporte deux lots réalisés en simultanés. Les équipes doivent creuser une galerie souterraine de 2,3 km, un puits incliné de 350 m et mettre en place des conduites forcées en acier.

Technicité du chantier

Les travaux pour cet aménagement hydroélectrique durent depuis un peu plus d’un an et avancent bien. En effet, plusieurs phases clés ont été atteintes. Neuf mois après le baptême du tunnelier Gaïa, un peu plus de la moitié du tronçon a été creusé. Soit, 1,4 km sur les 2,3 km au total. Et le tunnelier poursuit son avancée à une cadence de 202 ml par mois. Ce, malgré la roche dense et la découverte de trois failles, traitées avec des soutènements spécifiques.

  • blank
  • HYDROKIT 700X100 BANNIERE

En mars 2021, les équipes de Spie Batignolles ont engagé les travaux de la galerie en réalisant les 90 premiers m de creusement à l’explosif. C’est ensuite le tunnelier qui a pris le relais. L’existence d’une pente de 21% sur le tronçon est un vrai challenge. En effet, cela complique le transport des matériels nécessaires, du personnel et des déblais par convoyeurs.

L’existence d’une pente de 21% sur le tronçon constitue un challenge, notamment pour l’évacuation des matériaux avec le convoyeur. ©Actophoto

De l’avance sur le Lot 2

Une fois n’est pas coutume, les équipes ont 14 jours d’avance sur le creusement du puits de plus de 350 m de long et de 250 m de profondeur. Celui-ci débouche au fond d’une galerie existante. Sa particularité réside dans sa pente de 45°. Il a donc nécessité le déploiement de méthodes et d’engins très spécifiques. Les équipes ont utilisé la technique du raise-boring. Concrètement, un trou pilote de petit diamètre est formé du haut vers le bas pour descendre le train de tiges du bas vers le haut. Les équipes ont employé un matériel de contrôle et de guidage développé pour le forage du trou pilote grâce à un système breveté par l’entreprise Inrock.

Grâce à ces techniques employées, les équipes ont creusé et aléser le puits de 1,80 m de diamètre avec 14 jours d’avance ! Ce chantier d’aménagement hydroélectrique illustre bien le savoir-faire et la technicité que Spie Batignolles déploie pour répondre à des projets d’infrastructure.

Fiche d’identité du chantier

  • Maître d’ouvrage : Compagnie Nationale du Rhône
  • Maître d’oeuvre : BG Ingénieurs Conseils
  • Groupement :
  • Lot 1 : Spie batignolles génie civil (mandataire) – Cogéis
  • Lot 2 : Spie batignolles génie civil (mandataire) – Cogéis – Edilmac
  • Date de démarrage du chantier : janvier 2021
  • Durée globale du chantier : 36 mois
  • La centrale de la Sarenne en résumé :
  • • 3 communes en Isère : Huez, La Garde-en-Oisans, Bourg D’Oisans
  • • Hauteur de chute : 735 m
  • • Débit d’équipement : 1.8 m3/s
  • • Puissance : 11 MW
  • • Production annuelle estimée : 36 GWh (consommation de 16 000 habitants)
  • • Durée de la concession : 40 ans
  • Constructions :
  • • Prise d’eau et passe à poissons à Huez (1456 m)
  • • Voie d’eau souterraine sur 3660 ml sur La Garde-en-Oisans
  • • Nouvelle centrale équipée de 2 turbines Pelton, à Bourg D’Oisans (721 m)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-neuf + 14 =