Carnet de commandes gonflé à bloc pour JCB France

285
Philippe GIRARD Directeur JCB FRANCEB
Philippe Girard, Directeur Général de JCB France a mis la filiale en ordre de bataille pour 2021

JCB France a souffert du manque de machines à livrer en 2020. La crise sanitaire aura provoqué des perturbations importantes dans les productions des usines anglaises. A cela vient s’ajouter un report massif des investissements des grands comptes. En majorité des loueurs généralistes, qui sont venus gonfler artificiellement le carnet de commandes à fin 2020.

blank

“ Si l’exercice est loin d’être catastrophique, nous avons dû gérer des décalages importants de livraisons de 6 à 8 semaines. Variant selon le taux de service de nos usines britanniques et de leurs approvisionnements en composants« , explique Philippe Girard, Directeur Général de JCB France.

Pour la filiale française, cela va représenter un manque à gagner de 25 à 30 % en volume de machines non livrées en 2020. A contrario, l’after-sales a plutôt bien marché avec des ventes de pièces détachées en hausse. “ On a pu constater au travers de Livelink d’un taux d’occupation des machines en service en France de 93 %. Ce qui est plutôt un bon signal pour le niveau d’activité des chantiers. Et en prenant en compte une immobilisation des chantiers de 3 semaines voire 1 mois au 1er confinement”, explique Philippe Girard.

KRAMP


Sur les ventes réalisées en 2020, la satisfaction du constructeur vient de ses gammes lourdes. Un marché tiré bien évidemment par l’effet positif de sa pelle de 22 t, la 220X, complétée en ce début d’année par un nouveau modèle mais cette fois-ci à rayon court. Le constructeur évoque aussi l’intérêt du marché pour ses chargeuses de production. Et toujours sa pelle sur pneus Hydradig avec la version Wastemaster.

Sur ses télescopiques, les ventes sont annoncées stables, étant entendu que pour la partie construction, l’engin est à 80 % absorbé par la location. En 2020, le marché du télescopique pour le bâtiment et l’industrie recule de 33 %. Sur l’agricole, où JCB réalise plus de 50 % de ses ventes, les immatriculations communiquées par le syndicat Axema donnent un marché 2020 en baisse de 16 %. Soit 4 551 engins immatriculés (5 391 unités l’année précédente). JCB se positionne toujours en 2ème position à 27 % de part de marché.

Bilan électrique positif

Étant le premier constructeur à livrer les premières mini pelles électriques, avec une soixantaine d’unités déjà commercialisées, JCB France parle déjà de la suite. Avec depuis septembre une cabine techniquement aboutie, équipée de joysticks chauffants et d’un pare brise dégivrant. Ceci permettant de limiter la consommation. De plus, les électriques de JCB, mini-pelles, télescopiques et dumpers compacts souffrent moins des retards d’approvisionnement. L’activité des fournisseurs de batteries et de moteurs électriques se calque sur le boum de l’industrie automobile.

D’ailleurs l’électrification des machines compactes donnent à réfléchir au clients pour lancer de nouveaux concepts de vente et de location. Loxam par exemple lance sa division Loxgreen, offrant une meilleure segmentation de son offre. Mais aussi une différenciation à plus forte valeur ajoutée pour des applications spécifiques. On y retrouvera la mini-pelle électrique ainsi que des nacelles hybrides et autres engins de transport.

Dans un marché global en baisse en 2020 de -20 à 22 %, estimé à 28 000 matériels soit le niveau de 2017, JCB France estime avoir plutôt bien résisté. En rappelant que la situation est tout sauf catastrophique. Avec des carnets de commandes qui rassurent pour 2021.

Enfin, si les gagnants de 2020 sont ceux qui ont pu faire du stock, JCB compte bien en 2021 mettre les bouchées doubles pour rattraper les retards cumulés à la livraison.

Pour autant, le défi est grand car la politique industrielle du constructeur britannique est dépendante d’une production à flux tendu. Seules des commandes des loueurs pour 2021 un peu moins volumineuses et plus lissées dans le temps devraient permettre d’assainir quelque peu la situation. Mais il faudra aussi répondre aux utilisateurs finaux qui eux aussi se sont empressés de commander chez leurs distributeurs leurs machines pour répondre à leur engagement de travaux sur le 1er semestre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quatre + deux =