Quand le béton armé n’est plus un problème

406
Béton armé

Sur les chantiers de démolition, les entreprises sont parfois confrontées à des soucis dus au béton armé. En effet, le fer contenu coupe souvent le convoyeur entrainant des temps d’arrêts importants sur les chantiers. MB Crusher a la solution.

Le Dig Tour 2024

Le fabricant suggère en effet d’installer un godet concasseur à mâchoires sur l’engin porteur et de broyer le matériau en béton armé à la granulométrie requise. Le fer s’écoule ensuite avec la gravité. Il ne reste plus qu’à le récupérer à l’aide de l’électro-aimant 24 volts. Un dispositif que l’on installe sur l’outil MB Crusher et que l’on pilote directement depuis la cabine de la pelle.

C’est ce qu’à fait une entreprise de démolition sur un chantier dans le sud de la France. Elle devait alors démolir un bâtiment des années 30 pour permettre la construction d’un nouveau complexe résidentiel. Elle a donc monté un BF90.3 sur une pelle Liebherr qui a broyé l’intégralité du béton armé renforcé en libérant le fer. Ainsi, il a pu être utilisé en sous-couche dans la construction du parking. « C’est une solution à la fois économique et rentable. Nous nous sommes débarrassé du fer rapidement et sans problème » raconte le responsable du chantier.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

Dans le même esprit, en Italie, une entreprise « après avoir tout essayé pour traiter le béton armé » a finalement monté un BF90.3. Avec ce godet concasseur, elle a pu traiter rapidement le matériau. « Nous n’avons eu aucun problème avec le fer. Il n’y a donc pas eu de temps d’arrêt ou de contretemps qui auraient pu ralentir le travail, ce que nous avions connu avec d’autres système » se réjouit le chef d’entreprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

16 + 3 =