Pénurie des matières premières: les Canalisateurs donnent l’alerte

141
pénurie des matières premières canalisateurs

Depuis la fin de l’année 2020, les entreprises constatent les difficultés de production pour certains de leurs fournisseurs. Ceux-ci sont en effet confrontés à la pénurie des matières premières pour leurs productions. Cela a un effet boule de neige. En effet, les entreprises peuvent donc difficilement maintenir les prix et tenir les délais sur les chantiers. Aussi, les Canalisateurs demandent aux donneurs d’ordre de faire preuve de souplesse.

Sturno offre d'emploi

Les difficultés d’approvisionnement ont plusieurs causes. La première : la pandémie qui a engendré un nouveau besoin en matière première. Un autre facteur est l’augmentation importante des coûts de transport sur le fret maritime. On peut également citer des facteurs climatiques et la mise en maintenance d’usines de transformation de matières premières destinées à fournir les fabricants de tubes en PVC, PE et PP.

Ce contexte de pénurie des matières premières a des conséquences pour les entreprises de canalisation. En effet, cela entraine une rupture de l’approvisionnement des tuyaux et raccords notamment en plastiques. Cela conduit également à une hausse importante des prix et des coûts sur ces produits. Et enfin, ces difficultés d’approvisionnement retardent la réalisation des chantiers.

blank

Les appels d’offres canalisations ont baissé de 29% en 2020 par rapport à 2019

Alors que le contexte est déjà compliqué avec une commande publique en berne depuis plus d’un an, cette hausse des coûts entraine une nouvelle difficulté. Et, les entreprises peuvent difficilement l’absorber.

Mais alors que faire ?

Il existe des pistes de solutions. Ainsi, pour les marchés qui comportent des clauses de révision de prix, les entreprises pourront répercuter les hausses du coût des matières premières. Pour les marchés à prix fermes ou actualisables, aux vues des circonstances exceptionnelles, le syndicat demande que les maîtres d’ouvrages prennent en compte le déséquilibre de l’économie du marché.

« Dans un contexte difficile, notre syndicat souhaite attirer l’attention des maîtres d’ouvrage sur les difficultés d’approvisionnement des entreprises. Celles-ci ont des conséquences sur le planning de réalisation des chantiers. Il est nécessaire de procéder à des prolongations et ajustements sur les délais d’exécution pour tenir compte de cette situation. C’est pourquoi, j’en appelle aux donneurs d’ordre et je leur demande d’utiliser les outils à leur disposition et de faire preuve de souplesse, pour que les
entreprises puissant participer pleinement à la relance sur les territoires
 » conclut Alain Grizaud, président des Canalisateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

20 + 6 =