Hesus Ubysol: la distanciation sur les chantiers

45
Hesus Ubysol

L’une des problématiques sur les chantiers de TP en cette période de pandémie est la distanciation sociale sur les chantiers et la limitation des contacts humains. Hesus propose donc un outil digital adapté qui repose en partie sur la solution Ubysol développée par Bouygues Travaux Publics. D’ordinaire payant, il est en ce moment offert aux entreprises du secteur.

blank

Le nombre de chantiers à l’arrêt en raison du COVID-19 est très important. Et, pour reprendre pleinement l’activité, il est essentiel d’être capable d’assurer les mesures de protection indispensable aux équipes.

La société Hesus, spécialisée dans la gestion des déblais, propose Ubysol, une solution pour éviter les contacts lors de l’évacuation des terres. « Avant la crise du Coronavirus, le chef de chantier devait signer et échanger les bordereaux de suivi des déchets (BSD) et les chauffeurs des camions les lettres de voiture » explique Emmanuel Cazeneuve, PDG d’Hesus. Autant de papiers manipulés qui représentent un risque.

blank

Principe de fonctionnement d’Ubysol

Grâce au capteur connecté Ubysol, le suivi des terres excavées se fait sans contact. La solution mise au point par Bouygues TP repose sur la technologie NFC. Elle fonctionne selon un principe semblable au paiement sans contact. Ainsi, le capteur, assigné à un camion, détient toutes les informations propre au véhicule. Les capteurs fixés sur la benne enregistrent les déplacements. De plus, un inclinomètre permet de détecter où et quand la terre est déversée. Un smartphone ou une tablette lisent ensuite les données. Vous pouvez ensuite les consulter sur un site dédié.

Participer à la reprise en offrant la solution

Le coût d’acquisition d’un capteur est de 100 euros. Et, l’exploitation des données requiert pour sa part un abonnement pour un coût de 2000 euros par mois. Mais, en cette période particulière, Hesus et Bouygues TP ont décidé d’offrir cette solution. « Pendant au moins deux mois après la reprise officielle des chantiers ce sera totalement gratuit » affirme Emmanuel Cazeneuve. Ainsi, tous les adhérents de la FFB, de la FNTP, de la FNADE, les contractants de la Société du Grand Paris ainsi que toutes les sociétés de transports agréées peuvent bénéficier de cette gratuité. Et cette gratuité pourrait être reconduite selon le niveau de relance du secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quinze − 5 =