Signalisation des angles morts : êtes-vous en règle ?

623
signalisation des angles morts

Depuis le 1er janvier 2021, tous les véhicules de transport de marchandises de plus de 3,5 tonnes doivent avoir une signalisation matérialisant les angles morts. Explications.

Sturno offre d'emploi

Le décret du 17 novembre et l’arrêté du 5 janvier 2021 obligent en effet les conducteurs et propriétaires de véhicules de plus de 3,5 t à équiper leurs camions de signalisation matérialisant les positions des angles morts. En leur absence vous risquez une amende de 135 euros.

Il faut donc mettre des stickers d’angles morts. Ceux-ci doivent être conformes au format réglementaire (17 cm x 25 cm). L’objectif étant de protéger les usagers vulnérables, essentiellement en zone urbaine.

blank

Où positionner les stickers ?

Ainsi, un porteur aura 3 stickers. Deux sur le premier mètre avant du véhicule, soit 1 à gauche et un à droite à une hauteur comprise entre 0,90 cm et 1,5 m du sol et 1 sur la face arrière coté droit à la même hauteur. Un porteur remorque pour sa part comportera 6 signalisations des angles morts. Trois comme sur les porteurs et trois positionnés de la même façon sur la remorque. Quant aux semi-remorque, il faudra également 6 stickers. Trois sur le tracteur, comme sur un camion traditionnel. Et, sur la semi-remorque, il faudra en positionner deux sur le premier mètre avant derrière le pivot d’attelage du véhicule et un sur la face arrière coté droit du plan longitudinal.

Bien entendu, sur la face arrière, il n’est pas toujours possible de positionner le sticker à l’emplacement réglementaire. C’est le cas par exemple des véhicules plateaux ou des véhicules citernes par exemple. « Ces véhicules doivent porter la signalisation sur la face arrière à un emplacement compatible avec les caractéristiques techniques. Les critères de positionnement de signalisations latérales ne sont pas applicables aux véhicules remorqués pour lesquels il existe une impossibilité technique ».

Par contre, les véhicules agricoles et forestiers ainsi que les engins de service hivernal ou encore les véhicules d’intervention des services gestionnaires des autoroutes ou 4 voies n’ont pas l’obligation de suivre cette nouvelle réglementation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

neuf − 4 =