Groupe Pradier : l’économie circulaire est une réalité

235
Groupe Pradier

Le Groupe Pradier, installé entre le Vaucluse et le Rhône a fait de l’économie circulaire une réalité quotidienne. Le Groupe de construction s’inscrit dans une démarche vertueuse pour l’environnement pour réduire son impact.

Le Dig Tour 2024

Ainsi, depuis plusieurs années, le Groupe Pradier a mis le fleuve au coeur des opérations de l’entreprises. Les péniches assurent le flux montant depuis le Vaucluse. Les matériaux alimentent les chantiers de construction dans le Rhône, la centrale à béton ainsi que l’usine lyonnaise de préfabrication. Pour assurer le déchargement sur le port Edouard Herriot, c’est une pelle Sennebogen 840E qui est à la manoeuvre.

Pour sa part, le flux descendant permet le transport des matières inertes des chantiers de déconstruction. Et, à leur arrivée, c’est une Sennebogen 855E électrique qui décharge les péniches et alimente l’unité de traitement et de valorisation.

JCB 18Z

Grâce au transport fluvial et à l’usage de pelles électriques l’impact du transport sur l’environnement est considérablement réduit. Le Groupe Pradier a acquis ses deux pelles Sennebogen auprès de Sygmat. Le distributeur les a accompagné dans le dimensionnement des machines pour qu’elles puissent répondre aux besoins. La question ne s’est pas posée quant à l’électrique. C’était une évidence, d’autant plus que les performances sont les mêmes que sur les modèles thermiques.

Économe en électricité et en fluides

Par ailleurs, la 855E reçoit le système GreenHybrid Sennebogen qui permet d’économiser 30 % de la consommatoon électrique grâce à sa technologie de récupération et de restitition d’énegie à chaque cycle de montée/descente de la flèche. Comme la pelle de manutention opère des cycles que complets sur toute la course de la flèche cette technologie fonctionne de manière optimale.

Travaillant à proximité de l’eau, les deux pelles reçoivent de l’huile biodégradable Panolin. Et, Sygmat accompagne la gestion de maintenance pour ne pas avoir à remplacer cette huile hydraulique.

« À court terme, l’économie circulaire du Groupe Pradier évitera le trafic annuel de quelque 5000 trajets en camion »

Maxime Cendres, directeur et membre du Comité Stratégique de Pradier salue la performance du schéma d’économie circulaire mis en oeuvre par l’entreprise familiale : « Après six mois en conditions opérationnelles, nos bateaux assurent des liaisons régulières entre Lyon et nos sites Vauclusiens. Le défi environnement est relevé. Et, les engins Sennebogen y contribuent pleinement tout en assurant un excellent niveau de service et d’efficacité. À court terme, l’économie circulaire du Groupe Pradier évitera le trafic annuel de quelque 5000 trajets en camion dans la Vallée du Rhône. Ainsi, il préservera la planète de 3000 tonnes de CO2 chaque année ! » 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

treize + huit =