La prévention sur le chantier du Canal Seine-Nord Europe

134
prévention
©FAR-SCSNE

L’OPPBTP et la Société du Canal Seine-Nord Europe (SCSNE) ont signé un partenariat en faveur de la prévention sur ce chantier. Ensemble, ils s’engagent à construire une culture de sécurité tout au long de l’opération. L’objectif est que chaque partie prenante comprenne et tienne son rôle à jouer en termes de prévention.

Le chantier Canal Seine-Nord Europe est un chantier d’envergure qui vise à créer un canal de 107 km de long et 54 m de large. Et, il prévoit notamment la construction de 7 écluses, 62 franchissements routiers et ferroviaires, 3 ponts-canaux et 4 ports intérieurs. Au total, pas moins de 6 000 personnes devraient œuvrer entre le démarrage des travaux en 2023 et la mise en eau en 2032. Aussi, la SNCNE a souhaité faire de l’OPPBTP un partenaire majeur pour engager dans une dynamique de prévention et de sécurité l’ensemble des entreprises et du personnel.

Au travers de ce partenariat les deux acteurs s’engagent à parfaire et mettre en oeuvre la politique de prévention de la SNCE. Mais aussi monter encore en compétence en termes de santé et sécurité au travail. Par ailleurs, l’objectif est d’accompagner les procédures de marché publics pour effectuer un meilleur ciblage des entreprises au regard de leurs compétences et de leurs engagements en prévention. De plus, le partenariat vise à participer à la diffusion de pratique communes à tous les opérateurs pour servir le développement d’une culture prévention. Car, à terme l’idée est de mettre à profit ces chantiers pour recueillir de la connaissance, de l’innovation et expérimenter des solutions.

Le Dig Tour 2024

L’OPPBTP va former les parties prenantes

Afin d’assurer le bon déploiement de sa politique de prévention, la SCSNE a confié à l’OPPBTP la mission de former les acteurs à la prévention. De plus, du fait des risques spécifiques propres à ce chantier, la compétence individuelle de chaque opérateur doit être éprouvée pour assurer leur sécurité. Aussi, ils prendront part à une session de sensibilisation spécialement élaborée par l’OPPBTP : le « Passeport prévention du Canal Seine Nord Europe ». Les premiers à profiter de cette opération seront ceux qui vont travailler sur le chantier de l’écluse de Montmacq-Cambronne-les-Ribécourt. Par ailleurs, la « Charte Chantiers Franchement sûrs à signer prochainement entre la SCSNE, la FRTP Hauts de France, la Dreets, les Carsat du territoire et l’OPPBTP viendra compléter ce dispositif en faveur de la prévention.

Expérimentation du projet « Stop Collision »

Enfin, ce chantier d’exception offre à l’OPPBTP l’opportunité de conduire différentes actions pour les entreprises du BTP. Les pratiques jugées performantes pourront faire l’objet d’un relais à diffusion large. Et, cette opération servira également d’expérimentation et de test dans le cadre du projet « Stop Collision ». Celui-ci vise à mieux cerner les attentes quant à la gestion du risque de heurt engin-piéton. Il s’agit de cibler les engins les plus concernés et de concevoir des solutions pour éliminer ce type d’accident sur les chantiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

15 + 14 =