Scania France Top Employer

34
Top Employer

Il y a des boites où il fait bon bosser. Et, apparemment, c’est le cas chez Scania France qui a reçu pour la cinquième fois la certification Top Employer.

ROTOTILT QC MAI

Cette certification récompense les entreprises où des mesures sont prises pour le bien-être des salariés. Et, chez Scania, on y veille. Un engagement fort et qui paye. « Grâce à la mise en place de nombreuses actions et méthodes de travail en particulier dans les ateliers, nous avons divisé par trois le nombre de jours d’arrêt liés aux accidents du travail, et enregistré une baisse de 30 % des accidents du travail au cours de ces trois dernières années », déclare Sandrine Monnier, directrice des ressources humaines Scania France.

Pour cela, Scania France investit. Car n’est pas Top Employer qui le veut ! Aussi, la filiale française a notamment acquis de nouveaux ateliers, des équipements neufs mais aussi recherché de nouvelles méthodes de travail. Et, ces derniers mois (dernières années) n’ont pas été simples avec la gestion de la pandémie. « Flexibilité, organisation du temps de travail ont permis d’assurer l’ensemble des missions du groupe pendant ces derniers mois très particuliers. Nous avons ainsi pu assurer une continuité de l’ensemble des services support, de la formation, et surtout assurer le maintien du service après-vente dans les ateliers, indispensable à la poursuite des activités de nos clients transporteurs », ajoute Sandrine Monnier.

  • blank
  • Le Dig Tour 2022

Attirer de nouvelles recrues

Le Groupe France veut continuer en ce sens et attirer de nouveaux collaborateur. Aussi, il a déployé une campagne en 2021, baptisée Scania Avenir. L’objectif : promouvoir les propres à l’univers Scania et faire face aux besoins de recrutement. Grâce à un site internet dédié, il est possible de réaliser un parcours immersif pour mettre en lien ses aspirations professionnelles et les métiers que propose Scania.

Car les besoins en recrutement sont importants. En effet, le Groupe souhaite embaucher 500 personnes d’ici 2025 comme l’explique Sandrine Monier: « À compter du 1er trimestre de cette année, nous nous rendrons également dans les établissements scolaires dédiés aux métiers de la mécanique afin de rencontrer les jeunes en recherche d’orientation. Cette campagne se déroulera jusqu’en 2025 afin de recruter les quelque 500 personnes dont nous avons besoin dans les quatre années à venir », ajoute Sandrine Monnier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

douze − sept =